Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Herbes de Provence : achetez-vous les bonnes ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 01 Septembre 2016 : 20h54
Mis à jour le Vendredi 02 Septembre 2016 : 09h55
-A +A

On ne compte plus le nombre de recettes où l’on doit mettre des herbes de Provence !

Si vous en avez acheté récemment, séchées, regardez le paquet. Vous verrez alors si vous avez les bonnes ! Rien de moins sûr. 

Les Herbes de Provence, ca n’est pas n’importe quoi.

C’est obligatoirement un mélange d’origan, de sarriette, de romarin (25 % de chacune de ces herbes, de thym (19 %) et de basilic (3 %).

Les vraies bénéficient d’un Label Rouge qui garantit l’origine, la composition exacte et la qualité du produit, selon un cahier des charges établi par l’Association interprofessionnelle des Herbes de Provence.

Elles doivent être d’une parfaite qualité microbiologique, avoir une teneur en huiles essentielles constante. Les producteurs doivent aussi fournir une traçabilité complète de chaque herbe.

Ils ne doivent utiliser que les feuilles. Il n’y a pas de débris de tiges ou de poussières dans les véritables Herbes de Provence.

Or, sur les 500 tonnes commercialisées chaque année, 10 seulement sont d’origine française.

450 tonnes viennent essentiellement de Pologne, mais aussi du Maroc, d’Albanie et d’Espagne. C’est là, bien sûr, où le leader du marché se décarcasse pour s’approvisionner à moindres frais.

Regardez l’étiquette. Elle doit indiquer « Herbes de Provence », la composition (voir ci-dessus), la provenance du produit et les caractéristiques certifiées.

Et si vous vous êtes fait avoir, prenez garde lors de votre prochain achat !

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 01 Septembre 2016 : 20h54
Mis à jour le Vendredi 02 Septembre 2016 : 09h55
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Labels Publié le 04/09/2001 - 00h00

Les signes de qualité souvent nommés labels sont tellement nombreux qu'il est difficile de s'y retrouver. Décryptage.

Plus d'articles