Entorse : comment savoir si elle est légère ou grave ?

Publié par Emily Nazionale, journaliste santé le Lundi 18 Mars 2013 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 21 Mars 2013 : 10h12
-A +A

" Ouille, zut ! " Dans votre précipitation, vous avez raté une marche !

Et la douleur soudaine, aiguë, ne laisse pas planer le moindre doute : vous vous êtes foulé(e) la cheville !

Il ne reste plus qu’à espérer que cela ne soit pas trop grave...

Heureusement, ce n’est qu’une entorse bénigne !

"Un malheur est si vite arrivé", voilà bien un proverbe qui s’applique tout particulièrement aux entorses.

En d’autres mots, difficile de les prévenir mais vous pouvez toutefois vous y préparer en vous posant les questions suivantes :

  • Est-ce que je peux bouger mon articulation ?

  • Est-ce que je peux prendre appui sur elle ?

Si la réponse à ces deux questions est "oui", vous vous êtes plus que probablement fait une entorse bénigne, ce qui signifie que les ligaments entourant l’articulation ont seulement été un peu distendus.

Pas de panique si le moindre mouvement est pénible et qu’un gonflement se produit après un certain temps.

Dans ce cas, l’entorse est un peu plus grave : les ligaments présentent selon toute vraisemblance le début d’une déchirure. Toutefois, comme dans le cas d’une entorse bénigne, vous n’avez aucune raison de vous précipiter chez le médecin.

Pendant les premières 24 heures après une entorse, refroidissez votre articulation à l’aide de glace.

Maintenez-la surélevée pendant les trois premiers jours.

Par la suite, soutenez-la à l’aide d'un bandage ou d’une attelle. Bien entendu, ne faites pas de sport tant que la douleur persiste.

Une entorse grave ? Rendez-vous aux urgences !

Toutes les entorses ne se présentent toutefois pas toujours aussi «bien»

Dans les cas graves, vous ne pouvez plus bouger votre articulation, elle gonfle immédiatement, et vous ne pouvez plus non plus vous y appuyer – une situation bien connue des joueurs de foot et de tennis.

Ces entorses graves se produisent fréquemment dans les sports caractérisés par des mouvements brusques. Combien de fois n’avons-nous pas entendu parler de tel ou tel footballeur qui s’est déchiré les ligaments du genou ?

En cas d’entorse grave, n’hésitez pas à vous rendre immédiatement aux urgences.

Le traumatologue diagnostiquera plus que probablement une déchirure totale des ligaments et vous fera passer une radiographie afin de s’assurer qu’aucun os n’est fêlé ou cassé.

Publié par Emily Nazionale, journaliste santé le Lundi 18 Mars 2013 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 21 Mars 2013 : 10h12
Source : Merci au Dr Anthony Monsaert, traumatologue à l’UZ Brussel. http://www.rodekruis.nl/eerste-hulp/wat-te-doen-bij/paginas/verstuiking.aspx
A lire aussi
Entorse Publié le 06/09/2001 - 00h00

Les ligaments sont des fibres très résistantes et peu extensibles, qui ont pour principale fonction d'unir les os aux articulations. L'appareil articulaire en est ainsi renforcé.Une entorse - souvent appelée foulure - est un étirement ou une déchirure de ces ligaments.Elle survient lors d'un...

Entorse au pouce : prudence ! Publié le 10/12/2010 - 09h57

Lorsqu'on perd l'équilibre en roller, à ski ou à vélo, le réflexe instinctif consiste à tendre les bras vers le sol et à ouvrir la main pour amortir le choc. Aïe, mon pouce !

Blocage du genou Publié le 31/05/2001 - 00h00

Que ce soit lors de déplacements, d'activités de la vie quotidienne ou encore d'activités récréatives ou sportives, l'articulation du genou est constamment soumise à des contraintes.Pour cette raison, elle est probablement l'articulation la plus susceptible de présenter des troubles...

Plus d'articles