Défenestration : appel à la vigilance des parents

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 11 Avril 2014 : 20h19
Mis à jour le Lundi 14 Avril 2014 : 08h27

Avec l’arrivée des beaux jours, les fenêtres s’ouvrent et les risques de chute augmentent.

Les autorités sanitaires s’appuient sur les chiffres 2013 pour alerter les parents : 4 défenestrations d’enfant sur 5 surviennent en présence d’un adulte.

Défenestration : détails des circonstances pour une meilleure prévention

Selon l’enquête « Défenestrations 2013 » de l’Institut de veille sanitaire (InVS) réalisée en collaboration avec l’hôpital Necker Enfants malades (du15 mars au 15 octobre 2013 dans trois régions françaises : Ile-de-France, PACA et Nord-Pas-de-Calais), 76 défenestrations d’enfants de moins de 15 ans sont survenues, ayant causé 9 décès et entraîné des séquelles dans 8 cas.

  • Ces chutes accidentelles concernaient majoritairement des enfants de moins de 6 ans (62% des cas).
  • Le plus souvent des garçons (70%).
  • Une chute sur deux a eu lieu alors que l’ouverture disposait d’une protection.
  • Dans la moitié des cas, un meuble se trouvait placé sous la fenêtre.
  • Enfin, un adulte était présent au moment de la chute quatre fois sur cinq.
PUB

Comment prévenir les chutes accidentelles d’enfants par la fenêtre ?

  • Ne jamais laisser un enfant seul quand une fenêtre est ouverte, ni même sous la responsabilité d’un autre enfant ou adolescent.
  • Verrous, poignées verrouillables, entrebâilleurs, bloc-portes, barrières qui font office de garde-corps ne suffisent pas et ne remplacent pas la vigilance d’un adulte.
  • Ne jamais laisser des meubles ou objets sous une fenêtre : les enfants peuvent s’en servir pour accéder à leur ouverture.

Pour consulter le guide prévention des accidents domestiques de l’INPES : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/978.pdf.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 11 Avril 2014 : 20h19
Mis à jour le Lundi 14 Avril 2014 : 08h27
Source : Communiqué de presse de l’Inpes, 7 avril 2014.
A lire aussi
Traumatisme crânien : le handicap invisible !Publié le 13/10/2008 - 00h00

Chaque année, en France, 160 000 personnes sont victimes d'un traumatisme crânien et près de 8 000 restent gravement handicapés. Outre les conséquences physiques (tétraplégies…), les traumatismes crâniens transforment parfois profondément le comportement et la personnalité des victimes :...

Accidents domestiques : avez-vous les bons réflexes ?Publié le 18/03/2011 - 10h39

Un accident est si vite arrivé… Identifier les risques et avoir les bons réflexes permet d’éviter de nombreux accidents, lesquels peuvent avoir des conséquences tragiques. En 2006, 18.000 personnes sont décédées dans un accident de la vie courante, le plus souvent des enfants et des...

Plus d'articles