Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Coquilles Saint-Jacques : gare aux arnaques !

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 06 Décembre 2015 : 21h14
Mis à jour le Lundi 07 Décembre 2015 : 09h57
-A +A

Vous prévoyez de mettre des coquilles Saint-Jacques au menu d’un repas de Fêtes ?

Attention aux arnaques 

Vous ne risquez rien, évidemment, en achetant des Saint-Jacques françaises (dans leur coquille) pêchées au large des côtes bretonnes ou normandes : on est en pleine saison.

Mais si pour gagner du temps, votre choix se porte sur des Saint-Jacques décoquillées, alors faites bien attention et regardez l’étiquette attentivement.

1 - Ne confondez pas avec les pétoncles qui sont de la même famille, les Pecten. Elles sont plus petites, moins savoureuses et elles ont le droit, grâce à l’OMS (Organisation mondiale du commerce) de s’appeler aussi Saint-Jacques.

La Saint-Jacques s’appelle Pecten maximus. Toutes les autres Pecten, ce ne sont pas des Saint-Jacques.

2 - Sont aussi vendues en vrac et décoquillées, des « noix de Saint-Jacques du Canada » (platopecten magellanicus), des « noix de Saint-Jacques du Chili » (argopecten purpuratus) ou des « noix de Saint-Jacques de Chine » (clamys farreri).

Rien à voir avec la vraie Saint-Jacques.

3 - Le trempage des noix de Saint-Jacques dans un bain d’eau et d’additifs augmente leur poids. Cette méthode est interdite en France. Mais elle est autorisée en Écosse, au Royaume-Uni et aux États-Unis où se pêche aussi la vraie Saint-Jacques.

Alors, pour ne pas vous faire arnaquer, prenez le temps de détailler l’étiquette qui accompagne obligatoirement les Saint-Jacques vendues en vrac ou n’importe quel produit qui en contient.

Le traitement doit être indiqué ainsi que la proportion d’eau ajoutée et les additifs.

De même que le nom scientifique, le mode de production (capture ou élevage), la zone de capture ou le pays d’élevage et le nom du pays d’origine.

C’est Pecten maximus, qu’il faut acheter, bien évidemment !

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 06 Décembre 2015 : 21h14
Mis à jour le Lundi 07 Décembre 2015 : 09h57
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Coquilles Saint-Jacques, pétoncles Publié le 11/08/2006 - 00h00

La coquille Saint-Jacques est un produit recherché à cause de la finesse de sa chair. Bien que sa pêche soit très réglementée, elle devient assez rare. Le pétoncle, beaucoup plus courant et moins cher, est de la même famille mais n'a pas les mêmes qualités gustatives.

Moules Publié le 11/08/2006 - 00h00

Les moules ont été consommées de tout temps, offrant aux hommes une nourriture riche en protéines. Ce sont des mollusques bivalves : leur coquille est formée de deux valves noires. Les moules respirent et captent le plancton grâce à deux paires de branchies.

Plus d'articles