Consommée tous les jours, la viande augmente le risque de maladies cardiovasculaires et de mortalité

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 13 Mars 2012 : 14h44
Mis à jour le Mardi 13 Mars 2012 : 15h27

Cette nouvelle étude de l’Université de Harvard n’est pas la première à montrer qu’une consommation quotidienne de viande rouge est délétère pour la santé : elle augmente le risque de mortalité de 13 % s’il s’agit de viande rouge non transformée et de 20 % s’il s’agit de viande transformée (bacon, saucisse, salami …).

© Istock

Consommation quotidienne de viande rouge : plus de risques de maladies cardiovasculaires et de cancers

Ces résultats ne sont pas une surprise dans la mesure où de précédentes études ont déjà suggéré que la consommation quotidienne de viande rouge était associée à un risque accru de maladies métaboliques dont le diabète. Or le diabète est un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires.

De plus, la viande rouge constitue une source importante de graisses saturées, les plus mauvaises pour la santé, puisqu’elles sont associées à un niveau plus élevé de mauvais cholestérol dans le sang, avec le risque de maladies cardiovasculaires que cela comporte.

Enfin, la cuisson de la viande rouge peut générer des composants cancérigènes, surtout lorsqu’elle est cuite à haute température (barbecue).

PUB

Moins de viande rouge, plus de poisson ou de volaille = diminution du risque de mortalité

Chez les gros consommateurs de viandes rouges, le simple fait de la remplacer par du poisson ou de la volaille, a entraîné respectivement une diminution du risque de mortalité de 7 % et de 14 %. Les végétariens ne sont pas en reste puisque le remplacement de cette portion de viande rouge quotidienne par des grains entiers entraîne également une baisse de 14 % de ce sur-risque de mortalité.

Pour arriver à ces conclusions sur l’impact d’une alimentation riche en viande rouge, les auteurs ont analysé les données de deux études portant sur 37.698 hommes et 83.644 femmes suivis pendant plus de 20 ans. Ils en ont conclu que le décès de 9,3% des hommes et 7,6% des femmes pourrait être évité si tous les participants consommaient une demi-portion en moins par jour de viande rouge, ce qui est loin d’être négligeable.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 13 Mars 2012 : 14h44
Mis à jour le Mardi 13 Mars 2012 : 15h27
Source : Archives of Internal Medicine, 12 mars 2012
A lire aussi
Trop de viande rouge tue…Publié le 25/03/2012 - 10h57

Cette nouvelle étude pourrait encourager la population à consommer moins de viande et de charcuteries. Elle démontre en effet que les personnes qui mangent une portion de viande rouge chaque jour ont un risque de mortalité qui augmente de 13%. Mais c’est encore pire avec les viandes...

Le poisson prévient le cancer colorectalPublié le 28/06/2005 - 00h00

Le risque de cancer colorectal est fortement réduit chez les mangeurs de poisson. Cette conclusion provient de l'étude prospective EPIC, la plus grande étude réalisée à ce jour sur les relations entre l'alimentation et le cancer. Les auteurs précisent que près de 70% des cas de cancer...

Mortalité liée au diabète : le poids des maladies cardiovasculaires Publié le 07/11/2016 - 13h39

Le suivi plus intensif des personnes diabétiques sur le plan de la glycémie, cardiovasculaire et rénal a permis de faire reculer la mortalité due au diabète depuis le début des années 2000. Néanmoins, la surmortalité globale des diabétiques par rapport à la population générale reste...

Plus d'articles