• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    110 avis
  • Commentaires (0)

Cholestérol : la mauvaise réputation de l'oeuf n'est pas fondée

Cholestérol : la mauvaise réputation de l'oeuf n'est pas fondée

On conseille souvent à ceux qui se font soigner pour un cholestérol élevé de limiter leur consommation d'oeufs car ceux-ci sont riches en cholestérol… Pourtant, les études montrent qu'ils ne perturbent pas les taux de lipides sanguins et ne sont pas à l'origine de maladies cardiovasculaires. A contrario, ils sont riches en vitamines, oligoéléments, protéines, etc. Et si on réhabilitait les oeufs ?

Les oeufs ont mauvaise réputation

Ceci est dû à leur taux élevé en cholestérol qui les a naturellement fait classer dans les aliments à éviter chez ceux qui ont trop de cholestérol. Pourtant, aucune étude n'a montré leur effet nocif. Au contraire, plusieurs études ont démontré leur innocuité dont une portant sur 110.000 hommes et suggérant que la consommation d'un oeuf par jour n'avait aucune incidence en terme de maladie cardiovasculaire. D'autres études ont souligné qu'une alimentation riche en oeufs n'avait que des effets mineurs, voire aucun effet sur le taux de cholestérol sanguin.

Les oeufs sont pauvres en graisses saturées

Comment expliquer ce faible impact de l'oeuf sur le cholestérol sanguin ? Il existe deux raisons à cela. La première est que l'excès de cholestérol sanguin est principalement d'origine endogène, les 2/3 du cholestérol de l'organisme provenant de la dégradation des membranes cellulaires qu'il compose. La deuxième est que les graisses vraiment pathogènes pour l'organisme, celles qui font des dégâts sur les artères, sont les graisses saturées (charcuteries, beurre, crème, viandes grasses) et les graisses trans-saturées (huiles végétales hydrogénées que l'on retrouve dans de nombreux aliments industriels). Or, non seulement l'oeuf ne contient pratiquement pas de graisses saturées, mais il est aussi riche en :

  • antioxydants comme les carotènes qui donnent sa belle couleur jaune au jaune d'oeuf. Parmi ceux-ci, la lutéine et la zéaxanthine sont particulièrement utiles en prévention des cataractes, des dégénérescences maculaires liés à l'âge, des maladies cardiovasculaires et des cancers…
  • sélénium, zinc, vitamines B (B2, B5, B9, B12), vitamines A, E et D ;
  • protéines contenues dans le blanc d'oeuf. Elles sont très utiles à la construction de l'organisme ;
  • choline qui est particulièrement utile pour le cerveau.

 

Mis à jour par Isabelle Eustache le 08/10/2010
Créé initialement par Dr Philippe Presles le 24/04/2006

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Oeuf de caille

  • La caille est un oiseau très prolifique. Elle commence à pondre dès l'âge de six semaines et elle fournit de deux cents ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating