Le diabète marche sur des oeufs...

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Lundi 23 Mars 2009 : 01h00
Mis à jour le Mardi 13 Octobre 2015 : 15h11
-A +A

Les études de cohorte américaines associent la consommation d'oeufs avec le risque de diabète de type 2. L'effet serait dose-dépendant: plus on en mange, plus le risque s'élève. En d'autres mots, ne mettez pas tous vos oeufs... dans la même semaine.

L'oeuf a des atouts santé

L'oeuf a plus d'un tour dans sa coquille. Peu énergétique (85 à 90 kcal l'unité), il procure un apport non négligeable de protéines d'excellente qualité et de bons acides gras mono-insaturés, logés principalement dans le jaune. L'oeuf apporte aussi du fer, des vitamines du groupe B, des vitamines A, D, E et K, ainsi que des caroténoïdes, de précieux antioxydants.

Son talon d'Achille reste sa teneur en cholestérol : peu d'aliments en contiennent plus que les oeufs. Cependant, plusieurs études ont montré que la consommation journalière d'un oeuf n'avait pas d'incidence sur le taux de cholestérol sanguin et qu'elle n'entraînait aucun risque de maladie cardiovasculaire chez les personnes en bon état de santé. Sa consommation doit être par contre mieux contrôlée en cas d'excès de cholestérol.

Les oeufs, du cholestérol au diabète

Ces dernières années, plus que le cœur et les artères, c'est le taux du sucre du sang et le diabète qui préoccupent les scientifiques. Alors que plusieurs études antérieures se sont intéressées à la relation entre la consommation de cholestérol et d'oeufs et la glycémie à jeun, aucune n'a examiné celle entre la consommation d'œufs et le diabète de type 2.

Des chercheurs américains viennent de publier une étude examinant cette relation, en sa basant sur les données de 2 grandes études de cohorte américaines: la Physicians' Health Study I (20 703 hommes) et la Women's Health Study (36 295 femmes).

Durant ces deux études (20 ans chez les hommes et 11.7 ans chez les femmes), 1921 cas de diabète type 2 ont été diagnostiqués chez les hommes et 2112 chez les femmes.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Lundi 23 Mars 2009 : 01h00
Mis à jour le Mardi 13 Octobre 2015 : 15h11
Source : Djoussé L, Gaziano JM, Buring JE, Lee IM. Egg consumption and risk of type 2 diabetes in men and women. Diabetes Care, février 2009.
A lire aussi
Qui peut manger des oeufs ? Publié le 26/04/2010 - 00h00

Selon une idée très répandue, ce sont les personnes qui présentent un excès de cholestérol qui doivent limiter leur consommation d'oeufs. Or cette idée est fausse. A priori, seuls les diabétiques doivent se limiter. Parallèlement, de nouvelles études montrent que les oeufs au...

La vérité sur le cholestérol et les statines Publié le 21/05/2013 - 07h31

Les statines sont maintenant d’anciens médicaments, pris par des millions d’entre nous, dont votre serviteur, pour se protéger des complications cardiovasculaires et des démences qui menacent ceux dont les facteurs de risque cardiovasculaire sont élevés. Une polémique et un livre, « La...

Cholestérol et infarctus : les femmes aussi ! Publié le 01/11/2004 - 00h00

Dans une cinquantaine de pays, plus de 15.000 patients ayant fait un infarctus ont été suivis dans une grande étude. Il en ressort que le cholestérol est de très loin le facteur de risque N°1 et que les femmes sont également concernées.

Plus d'articles