Chirurgie de l’obésité chez l’adolescent : les nouvelles recommandations

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef le Mercredi 30 Mars 2016 : 12h38
Mis à jour le Mercredi 30 Mars 2016 : 20h37

La chirurgie de l’obésité (ou chirurgie bariatrique) est une intervention lourde qui nécessite un cadre strict établi par les professionnels de santé, a fortiori lorsqu’il s’agit de patient de moins de 18 ans. La Haute Autorité de Santé (HAS) clarifie les impératifs de la procédure pour contrer les abus qui se multiplient hors des recommandations officielles.

L’obésité de l’enfant, une prise en charge pluridisciplinaire

En 2013, 114 mineurs ont subi une chirurgie de l’obésité. La France compte 3,5 % d’obèses dans la tranche d’âge 3-17 ans et 18% de ces enfants sont en surpoids. Une pathologie invalidante retentissant sur l’activité hormonale, la croissance, le développement psycho-affectif et porteuse aussi de complications cardio-respiratoires (hypertension, apnées du sommeil, asthme,…) ou métaboliques (diabète de type 2, dyslipidémie, etc.)

Si la Haute Autorité de Santé ne recommandait pas encore la chirurgie pour les mineurs obèses en 2011, sa position a évolué au fil des prescriptions des professionnels de santé qui se sont peu à peu lancés sur cette voie.

Mais avant d’envisager la chirurgie, il faut avoir utilisé tous les recours possibles et n’avoir négligé aucun aspect thérapeutique qui puisse circonscrire l’obésité chez le jeune : éducation diététique, conseils sur l’activité physique, accompagnement psychologique, voire aide sociale et familiale.

PUB

Chirurgie de l’obésité chez l’enfant : les recommandations

La chirurgie de l’obésité n’est bénéfique que si elle s’accompagne d’une modification en profondeur des comportements (nutrition, activité physique…) pour que la perte de poids puisse être effective. De plus, des complications post-opératoires parfois graves peuvent se présenter, et le suivi médicamenteux se fera à vie.

Les recommandations de la HAS pour la prescription d’une chirurgie de l’obésité chez l’adolescent sont les suivantes :

  • être âgé d'au moins 15 ans au minimum (et au cas par cas entre 13 et 15 ans) ;
  • avoir atteint un stade de croissance osseuse et de puberté suffisant ;
  • présenter un indice de masse corporel (IMC) supérieur à 35 kg/m2 avec au moins une comorbidité sévère ou un IMC supérieur à 40 kg/m2 avec une altération majeure de la qualité de vie ;
  • avoir une maturité psychologique assurant sa compréhension (ainsi que celle de son entourage) des risques d'une telle chirurgie et de son engagement à vie à des changements de modes de vie et à un suivi médical régulier.

L’opération, très délicate, requiert une expertise chirurgicale particulière. Elle sera réalisée au sein d'un centre spécialisé obésité (CSO) à compétence pédiatrique.

La préparation de l’adolescent à la chirurgie de l’obésité devra se faire pendant au moins une année. A l'issue de cette période, une dernière réunion entre professionnels validera (ou non) le recours à l'opération chirurgicale ainsi que le type de chirurgie choisi (anneau gastrique, gastrectomie ou court-circuit gastrique dit « bypass »).

Une surveillance régulière devra être mise en place après l’opération avec un suivi pluri-professionnel tous les 3 mois.

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef le Mercredi 30 Mars 2016 : 12h38
Mis à jour le Mercredi 30 Mars 2016 : 20h37
A lire aussi
Comment ne plus être obèse ?Publié le 16/04/2002 - 00h00

Nombreuses sont les méthodes pour se délivrer de l'obésité. Certaines sont dangereuses. Mais en combinant celles qui ne le sont pas, on arrive à obtenir de bons résultats.

Plus d'articles