Le bilan de compétences

Publié par Psychonet Production le Lundi 06 Mai 2002 : 02h00
-A +A
Vous aimeriez tester vos motivations, vous reconvertir ou prendre du recul sur votre carrière ? Faites le point sur vos acquis professionnels ou vos aptitudes extra professionnelles grâce au bilan de compétences !

Pourquoi faire un bilan de compétences?

L'objectif d'un bilan de compétences est de repérer vos points forts et vos aptitudes afin de vous orienter sur un projet professionnel ou de formation. Il permet de vérifier que vous êtes toujours en phase avec votre orientation professionnelle ou de vous tester en vue d'une reconversion. La personne qui vous fera entreprendre ce bilan analysera finement vos compétences professionnelles et personnelles afin de cerner au mieux votre profil et votre potentiel. Vous aurez à décrire votre parcours et vos expériences... Cela vous permettra d'avoir une meilleure connaissance de vous-même et de répondre aux questions cruciales que vous vous posez : « Que sais-je faire, dans quoi me convertir? »…

Qui paiera mon bilan de compétences?

Les salariés peuvent faire financer leur bilan de compétence grâce au plan de formation de leur entreprise. Pendant la passation, vous avez la possibilité de disposer d'un « congé de bilan de compétence » rémunéré comme si vous étiez en poste. Les demandeurs d'emploi peuvent aussi passer un bilan auprès de l'ANPE, de l'APEC ou d'un autre organisme habilité. Dans ce cas, la totalité ou une grande partie de vos frais sera couverte.

Publié par Psychonet Production le Lundi 06 Mai 2002 : 02h00
A lire aussi
J’ai un cancer, mais je travaille Publié le 27/03/2017 - 08h41

Le cancer a des conséquences considérables dans tous les domaines, y compris professionnels. Or l’activité professionnelle a justement une importance capitale lors de l’épreuve du cancer et surtout de l’après-cancer, pour se reconstruire. Karen, atteinte d’un cancer à l’âge de 27...

Les handicapés intégrés à l'école Publié le 27/08/2001 - 00h00

Selon une circulaire de Jack Lang et de Ségolène Royale, tout établissement scolaire sera tenu dès la rentrée 2001 d'accueillir les enfants « en situation de handicap ». Afin d'encadrer près de 2.000 enfants dans des classes ordinaires, 1.000 postes supplémentaires d'auxiliaires de vie vont...

Plus d'articles