Audition : du dépistage à l'appareillage...

Mise à jour le 03/02/2016 - 15h17
-A +A

Les troubles de l'audition représentent un sujet tabou typiquement français. Dans d'autres pays, on trouve tout à fait normal de faire contrôler son audition et le cas échéant de recourir à une aide auditive. Il est temps de modifier notre comportement. Comment se déroulent la ou les consultations ? Audition : depuis le dépistage jusqu'à l'appareillage...

Perte d'audition : consultation chez un médecin ORL

C'est lui le spécialiste du nez, de la gorge et de l'oreille.

L'examen ou bilan auditif comprend deux étapes.

  • L'otoscopie :
    Examen complet du tympan et du conduit auditif externe.
    Celui-ci permet de détecter la présence de contre-indication au port d'une aide auditive : cérumen, suppuration, otite….
  • L'audiométrie :
    Examen permettant de déterminer le degré et le type de la surdité.

Il est réalisé dans une cabine insonorisée, dure 15 à 20 minutes et comprend une phase dite tonale et une phase vocale.

A l'issue de ce bilan, le médecin ORL peut être amené à prescrire une aide auditive. 

Aide auditive : la consultation chez l'audioprothésiste

L'audioprothésiste procède à l'appareillage des déficients auditifs.

Les patients souffrant d'une perte d'audition doivent se munir de la prescription médicale remise par le médecin ORL.

L'appareillage comprend le choix, l'adaptation, le contrôle d'efficacité immédiate et permanente de l'aide auditive.

Pour les contours d'oreille et les intra-auriculaires, trois visites sont systématiquement nécessaires.

  • Lors du premier rendez-vous, l'audioprothésiste évalue les habitudes, les conditions de vie et l'état psychologique du patient.
    Il réalise également un nouvel examen du conduit auditif.
    Ensuite, il informe sur les différents types d'appareillages disponibles et réalisables, leurs coûts et leurs conditions de remboursement par les organismes de prise en charge.
    Et enfin, il prend l'empreinte du conduit auditif afin de fabriquer une aide auditive sur mesure.
  • Au cours du deuxième rendez-vous, l'aide auditive est adaptée au patient et les réglages sont contrôlés.
    La façon de manipuler l'appareil et de l'entretenir est soigneusement expliquée au patient.
  • Une semaine plus tard environ, l'audioprothésiste revoit son patient afin de vérifier le bon fonctionnement de l'aide auditive.
    Les impressions et les éventuels problèmes rencontrés sont recueillis afin de procéder à d'éventuels réglages.

Pour en savoir plus sur le remboursement des prothèses auditives par l'Assurance maladie : www.ameli.fr.

Initialement publié le 14/11/2005 - 01h00 et mis à jour le 03/02/2016 - 15h17 Dossier de presse GN ReSound, septembre 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Prothèse auditive : quand faut-il appareiller ? Publié le 03/02/2016 - 15h28

Avec 5 millions de Français touchés, la surdité est fréquente et rapidement handicapante . Pour ne pas s’isoler socialement, un appareillage auditif est souhaitable. Reste à définir quand faut-il appareiller exactement ? La réponse à cette question e...

Audition : du dépistage à l'appareillage... Publié le 03/02/2016 - 15h17

Les troubles de l' audition représentent un sujet tabou typiquement français. Dans d'autres pays, on trouve tout à fait normal de faire contrôler son audition et le cas échéant de recourir à une aide auditive . Il est temps de modifier notre comporte...

Plus d'articles