Attention aux dents et gencives du cardiaque

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 16 Janvier 2006 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 13 Mai 2015 : 18h31
-A +A
A la suite d'une maladie cardiaque, les rechutes sont augmentées en cas de parodontite, une infection bactérienne banale et bénigne des tissus de soutien de la dent. Au final, cette affection bucco-dentaire diminue l'efficacité de la prévention cardiaque.

Parodontite et gingivite

La parodontite est une maladie infectieuse

Les bactéries buccales génèrent une inflammation, laquelle détruit petit à petit le tissu de soutien des dents. Résultat, les dents tiennent mal et tendent à se déchausser. A savoir que la parodontite découle souvent d'une gingivite (inflammation des gencives).

Les signes de la gingivite

Le signe évocateur de ces inflammations gingivales est une gencive douloureuse, rouge et gonflée, qui saigne très facilement, rendant le brossage des dents particulièrement difficile.

Un lien entre parodontite et maladie cardiovasculaire : attention à la rechute

Plusieurs études ont déjà suggéré une relation entre les bactéries buccodentaires et les affections cardiovasculaires. Sur le même principe, existe-t-il un lien entre parodontite et maladie cardiovasculaire ?

Des chercheurs ont précisément souhaité savoir si, à la suite d'une maladie cardiaque, les rechutes étaient associées à la présence de parodontite. Pour cette analyse, près de 150 patients hospitalisés pour des troubles cardiaques (infarctus du myocarde et angine de poitrine) ont été recrutés et ont subi des examens visant à évaluer l'état de leurs gencives. Ensuite, la moitié d'entre eux ont bénéficié d'un traitement par antibiotiques durant trois mois, thérapeutique de référence visant à prévenir les récidives d'accident cardiaque. L'autre moitié des sujets ont reçu un placebo.

Un an plus tard, le taux de rechutes a été examiné : il est plus faible chez les patients traités par antibiotiques, sauf en cas de parodontite.

En d'autres termes, les patients n'ayant pas une bonne santé buccodentaire, et plus précisément ceux qui présentent une parodontite, sont plus nombreux à avoir été victimes d'une récidive dans l'année : 34 % contre 21 % des patients ayant des dents et des gencives saines.

Cette différence est encore plus marquée chez les jeunes cardiaques de moins de 65 ans : seuls 10 % des sujets pourvus de bonnes dents ont fait des rechutes, contre 34 % des patients souffrant des gencives.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 16 Janvier 2006 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 13 Mai 2015 : 18h31
Source : Paju S. et coll., " Clarithromycin reduces recurrent cardiovascular events in subjects without periodontitis ", Atherosclerosis, 30 décembre 2005.
A lire aussi
Gencives irritées, maladies graves à la clé... Publié le 28/10/2013 - 06h24

Certaines affections de la bouche peuvent avoir des répercussions beaucoup plus larges. La relation la plus connue est celle entre gingivite (inflammation des tissus de soutien des dents) et maladie cardiaque. Comment une maladie des gencives peut-elle en entraîner une autre à distance ?

Après la gingivite, la parodontite Publié le 14/11/2011 - 10h19

La parodontite est en réalité une gingivite évoluée. L’inflammation qui était initialement localisée à la gencive s’étend progressivement aux autres structures sous-jacentes de support de la dent. Le point sur cette affection qui représente la première cause de perte de...

A bonnes dents, belles artères Publié le 15/03/2005 - 00h00

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il existe une relation entre la flore bactérienne bucco-dentaire et l'état des artères. C'est ainsi que si vous laissez une gingivite évoluer, le diamètre de vos artères risque de diminuer, elles se durcissent, c'est l'athérosclérose.

Plus d'articles