Allergie : partez à la chasse aux acariens !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 05 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 14 Novembre 2012 : 09h13
-A +A
L'allergie aux acariens est une des plus fréquentes. Il est possible de traiter les réactions allergiques, mais la prévention des crises passe par l'éviction des acariens. Plus facile à dire qu'à faire. Voici les recommandations avisées des conseillers médicaux en environnement domestique.

75% des allergies respiratoires sont liées aux acariens

La manifestation la plus courante de l’allergie aux acariens est la rhinite allergique.

L’acarien seul n’est pas à l’origine des réactions allergiques, ce sont ses déjections, ses sécrétions et les débris qu’ils laissent. Ces minuscules animaux, invisibles à l’œil nu, qui se nourrissent de squames humaines et animales (débris de peau, de cheveux, de poils et d’ongles), apprécient particulièrement la chaleur et l’humidité.

Dès l’automne, ils colonisent nos habitats. Les évincer totalement est une entreprise difficile. En revanche, limiter la prolifération des acariens permet efficacement de diminuer les symptômes allergiques.

Les conseils pratiques pour l'éviction des acariens

  • Utiliser des housses anti-acariens.
  • Aérer régulièrement et suffisamment l'appartement ou la maison (une demi-heure par jour), en dehors des pics de pollution, pour limiter la prolifération des acariens et les moisissures.
  • Employer des éléments de literie sans plumes ni laine.
  • Utiliser un sommier à lattes.
  • Poser ce sommier à lattes sur un sol en parquet ou en balatum (revêtement de sol souple, type linoléum).
  • Laver les oreillers tous les 3 mois à 40°C.
  • Ne pas faire entrer les animaux dans les chambres.
  • S'équiper d'un bon aspirateur, idéalement équipé d'un filtre HEPA (haute efficacité pour les particules aériennes).
  • Dépoussiérer à l'aide d'un chiffon humide et non à l'aide de lingettes lesquelles sont pourvoyeuses de pollution intérieure.
  • Sur une moquette, utiliser un acaricide (acheté en pharmacie ou fourni par une société spécialisée). Ce produit étant irritant, son utilisation doit être suivie d'une aspiration et d'une aération suffisante.
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 05 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 14 Novembre 2012 : 09h13
Source : Source et pour en savoir + : 11e Journée d'allergologie en Picardie, avril 2008 ; Site des conseillers médicaux en environnement intérieur (cmei.france.free.fr) ; Association Asthme & Allergie (www.asthme-allergies.org).
A lire aussi
Allergie aux acariens : le grand ménage d’automne Publié le 14/10/2011 - 11h35

Le grand ménage d’automne, c’est maintenant, afin d’éliminer les acariens et de prévenir les allergies liées à ces minuscules animaux. L’entreprise n’est pas vaine puisque les acariens sont responsables de plus de 75% des allergies respiratoires en France et qu’un Français...

10 conseils pour réduire la pollution intérieure Publié le 03/07/2015 - 15h16

Nous passons plus de 80% de notre temps à l’intérieur de nos habitations. Or l’air qui règne dans nos logements est 5 à 10 fois plus pollué que l’extérieur. Comment diminuer la pollution intérieure pour mieux respirer et éviter les allergies ?

Asthme Publié le 06/09/2001 - 00h00

L'asthme est une maladie récidivante du système respiratoire qui traduit une sensibilité des bronches à certains agents allergisants ou irritants.En cas d'asthme, les bronches deviennent enflammées, se remplissent de mucus, se contractent et se rétrécissent, rendant le passage de l'air...

Plus d'articles