Zoom sur cet oligoélément, le chrome

Publié le 30 Juillet 2010 par Rédaction E-sante.fr
Le chrome fait partie des oligoéléments, substances indispensables à de nombreuses réactions dans l'organisme, mais paradoxalement nécessaires en quantité infime.

Les fonctions du chrome dans l'organisme

Le chrome est nécessaire à de nombreuses réactions biochimiques. Il intervient notamment dans le métabolisme des lipides et des glucides. Une carence en cet élément peut affecter l'activité de l'insuline, hormone qui régule le taux de sucre dans le sang (glycémie). Inversement, un taux optimal de chrome aide à normaliser la glycémie.

C'est pourquoi son utilité dans le traitement du diabète est discutée.

Les conséquences d'un excès de chrome

Présent en quantités trop élevées dans l'organisme, le chrome peut se révéler toxique et provoquer des réactions inflammatoires de la peau et des muqueuses, et particulièrement de la muqueuse nasale, lorsque cet oligoélément est inhalé.

C'est ce qui se produit chez les sujets exposés professionnellement de facon répétée aux vapeurs de chrome. Dans cette population, la fréquence des cancers du poumon est accrue.

Attention également aux excès consécutifs à une prise abusive ou inadaptée de suppléments alimentaires.

Les conséquences d'une carence en chrome

Trop peu de chrome entraîne des troubles du métabolisme des lipides et des glucides (hyperlipidémie, hyperglycémie, hyperinsulinémie, intolérance au glucose).

Mais les carences sont exceptionnelles dans les pays occidentaux, même si l'industrialisation de l'alimentation (raffinage des aliments) a eu pour effet de diminuer nos apports en chrome.

A noter également que le taux de chrome dans l'organisme diminue avec l'âge et pourrait jouer un rôle dans la fréquence progressivement croissante du diabète et des maladies cardiovasculaires.

Où trouve-t-on du chrome ?

Les sources de chrome les plus importantes sont représentées par la levure de bière et le foie de veau.

D'autres aliments en contiennent, comme les brocolis, haricots verts, pommes de terre, céréales complètes, germe de blé, asperges, mais aussi, les prunes, la bière, les viandes, le gruyère et le jaune d'oeuf.

Source : Encyclopédie Universalis