Vitamine C : un coup de pouce pour le coeur ?
Sommaire

Les maladies cardiovasculaires en point de mire

Une pression sanguine basse au début de l'âge adulte pourrait conduire à une pression sanguine plus faible et, surtout, à une incidence réduite des évènements vasculaires liés à l'âge. Des études complémentaires évaluant l'effet de la vitamine C sur la régulation de la pression sanguine chez le jeune adulte sont donc nécessaires et procurent un nouvel axe de recherche prometteur. En effet, l'impact pour les soins de santé est virtuellement nul puisque la principale modification consiste à manger plus de fruits et légumes. Mieux, chaque "effort", petit ou grand, est récompensé par une baisse de la tension artérielle.

Du coeur au cerveau

Les effets positifs de la vitamine C se ressentent aussi directement sur la prévalence des maladies cardiovasculaires, en particulier de l'accident vasculaire cérébral (AVC).

Dans le cadre de l'étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer), la plus grande étude épidémiologique sur la relation alimentation et cancer en Europe, des chercheurs ont examiné la relation entre les concentrations circulantes de vitamine C et le risque d'AVC dans la population britannique.

L'étude a été menée chez 20 649 hommes et femmes âgés de 20 à 79 ans et n'ayant pas eu d'AVC au début de l'étude. Ils ont été suivis en moyenne pendant 9 ans et demi.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Block G et al. Nutrition Journal, décembre 2008. Myint PK et al. American Journal of Clinical Nutrition, janvier 2008.