Vitamine C : carence

Si le scorbut est maintenant rare dans les pays développés, le manque de vitamine C est assez fréquent. En effet, il existe dès lors que l'on ne mange pas assez de fruits et de légumes : ces produits en sont les principaux fournisseurs.
Publicité

De plus, la vitamine C, vitamine hydrosoluble est très fragile. Elle se dissout facilement dans l'eau et est détruite par la chaleur. D'où l'intérêt des fruits frais et plus particulièrement des agrumes (orange, pamplemousse).

Les manifestations du manque de vitamine C

Le manque de vitamine C se manifeste son ampleur. On recense fatigue, lassitude, perte d'appétit ; une plus grande sensibilité aux infections ("rhumes" à répétition) ; une fragilité des vaisseaux sanguins : "bleus" (ecchymoses) fréquents.Quand les gencives saignent facilement lors du brossage des dents, le déficit en vitamine C est alors vraiment important.

Faut-il prendre un complément de vitamine C ?

Pour certains, la vitamine C serait une sorte de panacée à cause de son effet antioxydant. La consommation de vitamine C synthétique, sous forme de complément alimentaire (généralement des comprimés de 250 ou 500 mg) reste controversée quant à son efficacité. Les études sont contradictoires dans les domaines où l'on a cru au pouvoir préventif de la vitamine C : rhumes, maladie cardiovasculaire, cataracte, dégénérescence maculaire, maladie d'Alzheimer. En cas de fortes doses répétitives de vitamine C (au-delà de 500 mg par jour), des risques de formations de calculs urinaires et surtout de malaises digestifs existent. Il est évident qu'il vaut mieux avoir son quota de vitamine C naturellement, en consommant des fruits frais - et surtout un jus d'agrumes par jour - et des légumes. Mais si on n'y arrive pas, mieux vaut prendre un comprimé de 250 mg de vitamine C par jour plutôt que de ne rien faire.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 19 Septembre 2008 : 02h00
PUB
PUB