Vertiges, maladie de Menière : les traitements

© Adobe Stock

La maladie de Menière touche l’oreille interne et se manifeste par des vertiges, une baisse de l’audition et des bourdonnements d’oreille appelés acouphènes. Quels traitements et techniques de soins existent pour soulager ces symptômes ? E-santé fait le point sur la prise en charge de cette maladie, avec les explications du docteur Didier Bouccara, médecin ORL.

PUB

Crises de vertiges d’au moins 20 minutes, baisse de l’audition et acouphènes : ces trois symptômes sont caractéristiques de la maladie de Menière. Mais "les causes de la maladie de Menière sont encore inconnues ; il est donc impossible d’agir directement sur ses facteurs, déplore le docteur Didier Bouccara, médecin ORL à l’Hôpital Européen Georges Pompidou (Paris). L’hypothèse la plus probable est cependant celle d’une augmentation de pression du liquide de l’oreille interne qui régule à la fois l’audition et l’équilibre."

PUB
PUB

Traitement de fond et traitement de crise

Mais alors comment soulager cette maladie qui invalide les personnes qui en souffrent ? Il n’existe pas de traitement curatif, c’est-à-dire qui guérisse la maladie de Menière de façon définitive. Cependant, il existe plusieurs médicaments ou techniques de soins qui soulagent les symptômes et permettent donc aux patient·e·s de mieux vivre avec la maladie.

"Avant de traiter une personne qui souffre de la maladie de Menière, il faut déjà s’assurer que le diagnostic est bien posé. Pour cela on réalise le plus souvent une IRM ou un scanner pour éliminer d’autres maladies telles qu’une tumeur du cerveau ou des nerfs auditifs" note le docteur Bouccara. Puis, si ce type de pathologie est écarté et que le diagnostic de la maladie de Menière est confirmé, les médecins prescrivent un traitement de fond le plus souvent à base de bétahistine. "Ce traitement a pour but de diminuer la fréquence et l’intensité des crises de vertige et pourra être prescrit pendant plusieurs mois" précise le médecin. 'L’acétyl-leucine, commercialisée sous le nom de Tanganil® et administrée par voie orale ou par voie veineuse, sera également prescrite pour calmer les vertiges en cas de crise" ajoute-t-il.

Alimentation et gestion du stress

En parallèle, la personne souffrant de la maladie de Menière recevra des recommandations pratiques de la part de son médecin : "Diminuer le sel dans l’alimentation sans pour autant devoir s’astreindre à un régime sans sel, réduire la consommation d’alcool, de café et de tabac" détaille le docteur Bouccara. Enfin, "si le stress et l’anxiété constituent un facteur déclencheur des symptômes, une prise en charge psychologique pourra également être proposée" relève le spécialiste. Des méthodes de gestion du stress comme la pratique du yoga, de la relaxation ou de la méditation pourront également être bénéfiques.

Publié le 14 Novembre 2018
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
Validé par : Dr Didier Bouccara, Médecin ORL
Source : Merci au docteur Didier Bouccara, médecin ORL à l’Hôpital Européen Georges Pompidou (Paris)
La maladie de Menière - Encyclopédie Orphanet, septembre 2007 
Recommandation pour la Pratique Clinique : Stratégie diagnostique et thérapeutique dans la maladie de Menière – Société Française d’Oto-Rhino-Laryngologie et de Chirurgie de la Face et du Cou.