Uriner du sang : qu'est-ce que l'hématurie ?

Uriner du sang ou avoir une urine rouge pendant plusieurs jours peut être inquiétant. Cette manifestation que l’on appelle hématurie est dans la plupart des cas bénigne, mais peut parfois être d’origine plus sérieuse. En présence de sang dans les urines, il est donc préférable de ne pas attendre pour consulter un médecin généraliste ou un urologue.
© Adobe Stock

Uriner du sang : l’hématurie

L'hématurie désigne le fait d'avoir du sang dans les urines. Lorsque celle-ci est microscopique, elle est invisible à l’œil nu, mais c’est généralement lors d’une analyse d’urine qu’elle est découverte. L’hématurie macroscopique est repérable par le patient lui-même car ses urines prennent une couleur inhabituelle, pouvant aller du rose au rouge, voire au brun. Moins courante, l’hématurie d’effort est surtout constatée lors de la pratique intensive de certains sports qui occasionnent des microtraumatismes répétitifs au niveau de la vessie et parfois des reins.

Urine rouge : ce n’est pas toujours une hématurie

Chez la femme, l’hématurie ne doit pas être confondue avec l’urine rouge au moment des menstruations. De la même façon, lorsque l’urine devient rouge après avoir consommé de la betterave ou un autre aliment qui contient une forte quantité de colorant, ça n’est pas non plus une hématurie. Certains traitements médicamenteux peuvent donner également l’impression qu’il y a du sang dans les urines, alors qu’il n’en est rien. Dans ces cas bien précis, la couleur des urines redevient rapidement normale.

Hématurie : les causes

L’hématurie peut être due à une infection urinaire. C’est d’ailleurs l’une des causes les plus fréquentes. Une infection urinaire négligée finit par entraîner du sang dans les urines, ainsi que des douleurs plus ou moins violentes dans le bas-ventre et des brûlures à la miction. Il faut consulter sans attendre en présence de ces symptômes. Mais la prudence veut que l’on prenne rendez-vous avec son médecin dès les premières manifestations d’une infection urinaire car en l’absence de traitement, il existe un risque de complications. La colique néphrétique est également une cause assez fréquente d’hématurie. En se déplaçant, le calcul peut causer de petites lésions dans l’urètre par exemple, ce qui entraîne la présence de sang dans les urines. Enfin, l’origine d’une hématurie peut être tumorale, notamment lorsque le rein est touché ou bien encore la vessie.

Hématurie : pourquoi faut-il consulter ?

Si l’hématurie persiste au-delà de quelques jours, il est très important de consulter un médecin. Cela permet d’identifier la cause de ce sang dans les urines et donc de bénéficier d’un traitement si nécessaire. Négliger une hématurie qui s’installe peut à la longue entraîner la formation de caillots, eux-mêmes responsables de douleurs importantes lors des mictions. De plus, uriner du sang de façon régulière et pendant une période assez longue finit par causer une anémie. Il faut enfin noter que l’hématurie est dite terminale lorsqu’elle survient en fin de miction. Elle est initiale lorsque l’urine contient du sang uniquement en début de miction. L’hématurie est totale lorsqu’il y a du sang dans les urines pendant toute la durée de la miction. Dans tous les cas, il est important de décrire au médecin de quelle façon se manifeste l’hématurie car cela peut l’aider à déterminer sa cause.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Hématurie, Association Française d'Urologie