Un "tampon" pour stopper les fuites urinaires

Publié le 24 Juin 2019 à 11h46 par Sophie Raffin, journaliste santé
Des millions de femmes vivent dans l'angoisse des fuites urinaires. En effet, entre 25% et 45% de la gent féminine souffrent de ce trouble. Toutefois, un nouveau produit va leur permettre de contrôler ce problème quotidien embarrassant : Revive™ un support de la vessie qui fonctionne comme un tampon.
© Service de presse

Grossesse, accouchement difficile, prolapsus génital... les causes de l'incontinence urinaire sont multiples. Des femmes de tous les âges vivent ainsi dans l'angoisse d'un accident. Pour soulager leur quotidien, la marque américaine Rinovum Women’s Health a eu l'idée de développer le support de la vessie Revive™.

Ce produit, commercialisé aux USA, doit être introduit dans le vagin à l'aide d'un applicateur semblable à celui d'un tampon. “Il soutient l'urètre et les muscles environnants afin de réduire temporairement les fuites associées à l'incontinence urinaire d'effort”, explique le communiqué. Son efficacité est assurée pendant 12 heures maximum selon l'entreprise.

Revive™ peut être retiré grâce à une cordelette. Par contre, contrairement au tampon, il est réutilisable… pendant 31 jours.

Stephen Bollinger, PDG de Rinovum Women’s Health explique “Avec son applicateur semblable à un tampon et son cordon de retrait, Revive permet aux femmes de passer leur journée sans encombre et de reprendre un style de vie actif ”.

Le nouveau produit vient d'obtenir le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA), l’agence américaine qui autorise la commercialisation des médicaments sur le territoire des USA.

Il a auparavant fait l’objet d’une étude. 9 participantes sur 10 ont estimé que le nouveau dispositif était bien adapté à la première utilisation. Il a par ailleurs réduit le nombre de fuites urinaires à moins d'une par jour dans au moins 71% des cas. De plus, 79% des femmes n'ont ressenti aucune gêne lors de son utilisation. Plus de 8 participantes sur 10 ont indiqué qu'elles le recommanderaient.

Pour le moment, ce produit n'est vendu qu'aux USA au tarif de 34,99 dollars (31 euros environ).

Les fuites urinaires, un trouble féminin fréquent

Il revient normalement au sphincter de retenir l'urine. Ce muscle s’ouvre pour permettre à l’urine située dans la vessie de s’écouler par l’urètre. Il se referme pour bloquer toute miction non désirée. Toutefois, dans certains cas, il ne parvient plus à jouer son rôle car il a perdu en tonicité et en force.

Dans le cas de l'incontinence à l'effort (une fuite involontaire des urines, non précédée par un besoin d'uriner), le trouble peut apparaître pendant une grossesse ou après un accouchement difficile.

Le poids du bébé sur les organes génitaux, sur le plancher pelvien lors de la grossesse, les fluctuations hormonales pendant cette période ou encore l’étirement des muscles pour permettre le passage du bébé à l’accouchement, provoquent des traumatismes au niveau des sphincters et du périnée.

Le prolapsus génital, le surpoids, la constipation chronique ou encore une intervention chirurgicale de l'abdomen ou du petit bassin sont également des facteurs de risque de développer ce trouble.

En outre, les fluctuations hormonales liées à la ménopause altèrent les tissus du plancher pelvien et diminuer la sensibilité des sphincters. On estime que les fuites urinaires touchent environ une femme sur trois de plus de 70 ans.

Traitement des fuites urinaires

Il ne faut pas hésiter à consulter son médecin dès l'apparition de fuites urinaires et de nouveaux symptômes ou lors d'une aggravation des symptômes. Il proposera le traitement le plus adapté en fonction de la cause de l'incontinence urinaire.

Le trouble peut être traité par une rééducation périnéo-sphinctérienne dans le cas des fuites apparues après un accouchement. Les médicaments sont privilégiés dans les cas d'incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie.