Incontinence féminine : peut-on encore faire du sport ?

De nombreux sports peuvent entrainer ou révéler une incontinence urinaire chez les femmes. Zumba, trail ou tout simplement jogging et gym, font partie des sports à risque, en raison des efforts répétés, des sauts et des pressions intra-abdominales qu’ils exercent. Faut-il abandonner le sport pour se protéger de l’incontinence ? Le Dr Gaëlle Fiard, Présidente de l’Association française des urologues en formation nous apporte des réponses.
© Istock
Sommaire

Le sport peut-il favoriser les fuites urinaires ?

« Oui, le sport peut favoriser les fuites urinaires, mais pas tous les sports ni chez toutes les femmes. Elles sont en effet inégales dans ce domaine, nous explique le Dr Gaëlle Fiard, certaines étant constitutionnellement plus sujettes à l’incontinence que d’autres. »

Quelles sont les activités les plus à risque ?

Les sports à risque sont ceux qui entrainent des pressions sur le périnée, et surtout des pressions violentes et répétées. « C’est le cas par exemple des activités à la mode comme la Zumba, le trail ou tout simplement la course à pied. De façon plus anecdotique, la gymnastique, le trampoline et l’haltérophilie, pratiqués à haut niveau, en compétition, sont aussi des sports à risque », détaille le Dr Fiard.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : En collaboration avec le Dr Gaëlle Fiard, Présidente de l'AFUF (Association Française des Urologues en Formation).