Bébé diversifie son alimentation

La diversification alimentaire de l'enfant, qui correspond au passage d'une alimentation exclusivement lactée à des repas variés et solides, peut débuter entre 4 et 6 mois. Elle doit être menée selon le rythme de l'enfant et avec précaution afin de pouvoir détecter une éventuelle allergie.
PUB

La diversification alimentaire se fait au rythme de l'enfant, mais pas trop tôt

Selon l'enfant, ce passage se fera plus ou moins tôt. Votre médecin sera ici votre meilleur conseiller. Tous les spécialistes en nutrition infantile recommandent de commencer la diversification entre 4 et 6 mois. En effet, même si le lait (maternel ou maternisé) permet de satisfaire les besoins d'un nourrisson jusqu'à l'âge de 6 mois, il faut rester prudent car un début précoce peut entraîner des inconvénients, comme par exemple des risques d'allergies, des troubles digestifs si les farines sont introduites trop tôt, ou encore des apports trop réduits en calcium, en fer et en acides gras essentiels.

PUB
PUB
  • Le lait : minimum 500ml par jour

Le lait pour nourrisson ou lait 1er âge doit être employé jusqu'à 4 mois. Au-delà et jusqu'à 1 an, il faut passer au lait de suite ou lait 2e âge. Lors de la diversification, les apports en lait peuvent être fournis d'une part par le lait maternel ou 2e âge, d'autre part par des petits suisses ou des yaourts.

  • Débutez la diversification alimentaire par les légumes et les fruits (ne donnez pas de fruits exotiques : banane, kiwi...).
  • Après 6 mois, introduisez la viande et le poisson : 10 à 15g par jour jusqu'à 1 an.
  • A partir de 8 mois, proposez des féculents, mais évitez les farines au gluten avant 19 mois.

Quelques conseils pour une diversification alimentaire réussie

  • Ne proposez pas de sucre et évitez de sucrer les préparations.
  • Ne salez pas les aliments. Ni pendant ni après la cuisson.
  • N'ajoutez pas de matière grasse.
  • La seule boisson indispensable est l'eau. De temps en temps vous pouvez lui donner un jus de fruits sans sucre ajouté.
  • Introduisez un seul aliment à la fois et en petite quantité afin de minimiser et d'identifier les risques allergiques. S'il existe un terrain allergique familial retarder la diversification et l'introduction des aliments très allergisants.
  • Surtout, ne forcez pas votre enfant. Suivez son rythme et tenez compte de ses habitudes. A chacun son rythme !
Publié le 05 Mars 2003 | Mis à jour le 29 Novembre 2010
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Nourrir bébé - L'alimentation saine.
Voir + de sources
Rossant, Ed Odile Jacob. Comment bien nourrir mon bébé ? De la naissance à 2 ans, un guide complet pour une alimentation saine et équilibrée. Suzannah Olivier, Ed Gründ.