Transit intestinal : faut-il s’inquiéter de la constipation chez le bébé et l’enfant ?
Publié le 16 Mars 2016 à 17h54 par Magalie Le Bihan, pharmacien

Transit intestinal et constipation chez le nourrisson

Chez le nourrisson allaité, il est rare qu’on parle de constipation. Par contre, il peut y avoir des périodes de plusieurs jours sans selle, qui sont en général anodines tant que le bébé émet toujours des gaz et qu’il n’y a ni ballonnements ni vomissements. Toutefois, si vous allaitez votre bébé et qu’une constipation se manifeste, suivez vous-même un régime plus riche en fibres, consommez plus de jus de fruits, d’eau, et privilégiez les légumes verts.

Pour prévenir la constipation d’un nourrisson nourri au biberon, il faut déjà s’assurer de reconstituer correctement le mélange lait en poudre/eau : vérifiez sur les boites de lait infantile les proportions recommandées. Si le problème persiste, un lait spécial riche en lactose et appauvri en caséine (Novalac Transit, Galliagest,…) peut être recommandé. Attention tout de même à ne pas tomber dans la « valse des laits » : il ne faut pas en changer dès qu’un problème apparaît et être bien conscient que le bénéfice recherché avec un nouveau lait n’apparaîtra, au mieux, qu’au bout d’une semaine.

En cas de transit intestinal ralenti, vous pouvez aussi remplacer l’eau habituelle par de l’eau fortement minéralisée type Hépar®, mais seulement pour l’un des biberons de la journée.

Quelques conseils supplémentaires : desserrez la couche de votre bébé, bougez ses jambes comme si vous le faisiez pédaler, et massez-lui le ventre délicatement, dans le sens des aiguilles d’une montre, 3 ou 4 fois par jour.

Diversification alimentaire ou apprentissage de la propreté : sources de constipation

La constipation du bébé peut apparaître suite à un dérèglement de la flore intestinale, par exemple lorsque les différentes étapes de la diversification alimentaire n'ont pas été respectées. Dans ce cas, reprenez les premiers stades de la diversification et augmentez progressivement l’apport en fibres jusqu’à atteindre 10 g par jour.

D’autre part, l'apprentissage un peu trop forcé de la propreté peut conduire certains enfants à se retenir, c’est ce qu’on appelle la constipation rétentionnelle. A cette période, des perturbations intestinales peuvent survenir, dont la constipation. L'expulsion des selles étant, en conséquence, douloureuse, l'enfant va se retenir encore davantage et un cercle vicieux s'enclenche. Chaque enfant est différent, attendez que le vôtre soit prêt. Instituez progressivement une routine en invitant votre enfant à utiliser le pot ou les toilettes après les repas, mais sans en faire une obligation.

Transit intestinal ralenti chez les enfants : est-ce grave ?

La constipation est un problème courant de l’enfance. Dans l'immense majorité des cas, ce ralentissement du transit intestinal n’est pas dû à une cause organique mais est généré par des facteurs environnementaux, des erreurs hygiéno-diététiques (surcharge alimentaire, carence en eau ou excès de féculents) ou à l’alimentation au sein. On parle de constipation si l’enfant va moins souvent à la selle que d’habitude (moins de deux ou trois fois par semaine) depuis au moins deux semaines, ou que l’expulsion des selles est difficile et douloureuse.

Les enfants peuvent aussi être victimes de fuites fécales incontrôlées, et se plaindre de douleurs abdominales ou de ballonnements. Si votre enfant mange bien, et qu'il n'y a pas de cassure de sa courbe de poids, la constipation n’est, en général, qu’occasionnelle et sans gravité.

Conseils pratiques pour prévenir la constipation de vos enfants

Pour éviter la constipation, la première mesure à adopter est un apport quotidien suffisant en eau (au moins 1,5 L/j).

  • Concernant l’alimentation, il est conseillé d’augmenter l’apport en fibres par une proportion plus élevée de fruits et légumes et, éventuellement, l’ajout de son de blé ou d’avoine dans un yaourt, une compote ou une préparation comme une pâte à crêpes. Il est aussi possible d’ajouter un peu d’huile d’olive dans les aliments de l’enfant, comme dans la purée par exemple.
  • Côté loisir, encouragez votre enfant à pratiquer un exercice physique régulier s’il est en âge de le faire, cela stimulera son transit intestinal.
  • Enfin, il peut être intéressant d’aménager un moment dans la journée de votre enfant pour aller aux toilettes, de préférence tous les jours à la même heure après un repas.

Constipation de l’enfant : quels traitements seront adaptés ?

  • Si les conseils hygiéno-diététiques ci-dessus n’ont pas contribué à rétablir le bon transit intestinal de votre bambin et qu’il s’en plaint, il sera possible de lui administrer un suppositoire à la glycérine ou un laxatif par voie rectale adapté à son âge (ex : Microlax® bébé). Ceux-ci agiront très vite (en 15 à 30 minutes).
  • Par voie orale, vous pourrez donner un laxatif osmotique à base de lactulose (Importal®, Duphalac®…) à la posologie de 0,25 g par kilo et par jour en une prise le soir. Si votre enfant a plus de 6 mois, un autre médicament existe à base de macrogol (Forlax 4 g®).
  • L’homéopathie est également très utilisée chez les enfants puisqu’elle ne comporte ni effet indésirable ni contre-indication. Dans la constipation de l’enfant, on donnera par exemple 5 granules de Alumina 5 CH et 5 granules de Nux vomica 5 CH matin et soir. Pour les nourrissons, il faudra faire fondre 10 granules de chaque dans ¼ de biberon d’eau et administrer ce mélange par petites gorgées tout au long de la journée.
  • Si le problème persiste, une cure de probiotiques pourra être recommandée.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien concernant ces traitements et leur posologie.

Constipation de l’enfant : quand doit-on consulter ?

Dans tous les cas, lorsque votre bébé a moins de 6 mois, il faut consulter votre pédiatre ou médecin généraliste pour recueillir son avis.

Pour les plus grands, vous devrez aller voir le docteur si la constipation est associée à des vomissements, de la fièvre, des douleurs fortes et/ou du sang dans les selles, mais aussi, si le problème persiste plusieurs mois.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :