Le sport, des vertus anti-cancer

Selon une étude britannique, la pratique d'une activité physique modérée ou intense chez l'homme d'âge moyen réduit le risque global de développer un cancer. En revanche, l'absence d'exercices sportifs ne serait pas associée à une augmentation du risque cancéreux.
PUB

Cette étude s'est déroulée sur pratiquement 20 ans, auprès de 7.600 hommes âgés de 40 à 59 ans. Durant cette période, ont été enregistrées toutes les données concernant leurs activités physiques et leur état de santé. Au terme de l'analyse, les auteurs ont dénombré 970 cas de cancer. Après ajustement de certaines variables comme l'âge, l'Indice de Masse Corporelle (IMC), le tabagisme, la consommation d'alcool et la classe sociale, il s'avère que seuls les hommes exerçant une activité physique modérée ou intense ont un risque de développer un cancer plus faible de 24%.Ce résultat est « dose-dépendant », c'est-à-dire que plus la pratique sportive est élevée plus le risque de cancer est bas. Cette relation est très forte avec le risque de cancer de la prostate, de l'estomac et du tractus digestif, avec une réduction moyenne de 62%. Inversement, les sportifs ont un risque accru de cancer de la vessie de 79%. En revanche, aucune relation n'a été observée pour le cancer colorectal.

PUB
PUB

En conclusion

L'activité physique modérée (soit une pratique supérieure à deux fois par semaine) permet de lutter globalement contre les risques de cancer. Par ailleurs, elle est indispensable à une bonne santé globale. Potentialisez les bénéfices en associant le sport à une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, pas de tabac, consommation modérée d'alcool).

Publié le 21 Décembre 2001
Auteur(s) : Dr Philippe Presles