Sommeil en apnée, réveil fatigué
© Istock

Etes-vous concerné(e) ?

La majorité des patients ne se rendent pas compte qu'ils se réveillent de nombreuses fois durant la nuit pour respirer. Généralement, ce sont les compagnons qui leur signalent les multiples pauses respiratoires. Le plus souvent, des ronflements, une somnolence diurne, l'irritabilité, la fatigue, mais également des céphalées matinales, des pertes de mémoire, des difficultés de concentration et une irritabilité, sont des signes du syndrome des apnées du sommeil.

Publicité
Publicité

La polysomnographie

Le diagnostic recourt à la polysomnographie, une étude détaillée d'une nuit du sujet dans un laboratoire du sommeil, comprenant un enregistrement de l'activité électrique du cerveau, des muscles respiratoires, de la concentration en oxygène dans le sang et du rythme cardiaque. Aujourd'hui, en cas de suspicion de syndrome d'apnées du sommeil, on propose en première intention une polygraphie respiratoire, qui peut être réalisée dans un hôpital ou à domicile.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2016 : 16h28
Source : " Le sommeil en question ", Maryse-Gilda Blaquieres, Coll. Vivre et Comprendre, Ed. Ellipses, Paris, 1999.