Apnées du sommeil : symptômes et complications

Le syndrome d'apnées du sommeil est très fréquent, avec 2 millions de Français touchés. Il se caractérise par des arrêts respiratoires répétitifs au cours du sommeil. L'altération du sommeil et de la qualité de vie est importante, mais les conséquences sont bien plus larges, à commencer par une forte augmentation du risque cardiovasculaire.
PUB

Quelle est l'origine du syndrome d'apnées du sommeil ?

Le syndrome d'apnées du sommeil désigne des obstructions répétitives au cours du sommeil des voies aériennes supérieures.

Ces arrêts respiratoires sont dus à un relâchement des tissus du pharynx.

Il existe des facteurs anatomiques favorisants :

PUB
PUB
  • luette allongée,
  • voile du palais épais,
  • langue volumineuse,
  • amygdales imposantes,
  • obstruction nasale et mandibule en retrait,
  • ainsi que des facteurs d'hygiène de vie influençant l'évolution des apnées : surcharge pondérale, tabagisme, consommation d'alcool.

Comment savoir si l'on souffre d'apnées du sommeil ?

On utilise l'indice IAH qui correspond au nombre d'apnées par heure de sommeil.

Selon la définition internationale, une personne souffre d'apnées du sommeil lorsque l'indice IAH est supérieur à 15 apnées par heure de sommeil ou inférieur à 5 mais avec au moins deux des symptômes suivants :

  • sommeil non récupérateur,
  • fatigue,
  • insomnie,
  • réveil sans respiration en haletant,
  • réveil en étouffant,
  • ronflements sonores,
  • arrêt respiratoire rapporté par le conjoint.

Quant au diagnostic, il repose sur un enregistrement polysomnographique du sommeil réalisé dans un centre du sommeil ou plus simplement, en cas de présomption, sur une polygraphie respiratoire qui peut alors être réalisée à l'hôpital ou à domicile.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 02 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Lundi 20 Juin 2016 : 18h09
Source : FMC, le Quotidien du médecin, 28 mai 2008.