Insomnie, troubles du sommeil : les nouveaux médicaments

© Adobe Stock

En cas d'insomnie, le Dr Michel Dib* ne recommande pas les somnifères, ou alors uniquement une utilisation de courte durée pour passer un cap difficile. En revanche, il existe de nouveaux médicaments très efficaces contre les troubles du sommeil et les insomnies. Explications.

PUB

En quoi les somnifères ne représentent-ils pas LA solution aux insomnies ?

Au-delà des troubles d'endormissement, le problème majeur dans l'insomnie est l'absence ou l'insuffisance de sommeil profond. Autrement dit, les insomniaques souffrent car ils manquent d'une quantité suffisante de sommeil profond.

Or les somnifères n'augmentent pas la quantité de sommeil profond. Certes, ils font dormir, mais ils augmentent seulement la quantité de sommeil superficiel. De plus, leurs effets sont éphémères. Au final, avec des somnifères, les insomniaques dorment la nuit, mais ils se réveillent quand même fatigués le lendemain matin.

En conclusion, les somnifères actuels ne permettent pas de récupérer suffisamment.

PUB
PUB

La meilleure façon de procéder est de véritablement reconstruire le sommeil, ce qui revient à trouver une solution pour que les insomniaques retrouvent un sommeil profond.

Existe-t-il des médicaments capables de produire du sommeil profond ?

Pour résoudre les problèmes d'insomnies, nous disposons de deux stratégies :

  • Rechercher la cause des insomnies et traiter cette cause. Une maladie peut par exemple rendre insomniaque (cancer, syndrome des jambes sans repos, apnées du sommeil, stress, anxiété, dépression...). Toutefois, on ne retrouve pas toujours de cause évidente.
  • Rétablir le sommeil profond avec des médicaments. Il existe deux catégories de médicaments. L'une est ancienne, ce sont les somnifères " classiques ", mais dont les effets sont toujours les mêmes. L'autre catégorie comprend des molécules qui font l'objet de recherches actives dans l'industrie pharmaceutique afin de mettre au point de nouveaux produits. Il existe aussi dans cette catégorie des médicaments anciens autrefois utilisés uniquement comme antidépresseurs (sérotoninergiques), mais dont les effets, à faible dose, permettent de reconstruire le sommeil en produisant du sommeil profond, celui-là même qui fait défaut à de nombreux insomniaques. L'avantage de ces nouveaux médicaments est que leurs effets bénéfiques se poursuivent dans le temps, même après avoir arrêté les prises.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 25 Janvier 2010 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 12 Novembre 2015 : 09h29