La salive en 5 questions/réponses

Notre bouche est le théâtre quotidien de phénomènes chimiques et biologiques multiples conditionnés par la salive, un suc sécrété par les glandes salivaires.  Son rôle physiologique essentiel au corps humain comporte dans le même temps un risque pour la santé puisqu’elle peut véhiculer des agents pathogènes responsables de diverses maladies.

PUB

C’est quoi, la salive ?

La salive est un liquide incolore, véritable cocktail composé d’eau à 99%, et pour le reste d’ions (potassium, sodium, chlore, etc.), de glucides (sucres), de lipides (graisses), de protéines telles que les enzymes salivaires, des hormones, des immunoglobulines, de mucine salivaire responsable de sa viscosité. On compte 3 000 déglutitions salivaires quotidiennes (2 par minute en moyenne chez l’adulte). Un individu produit en moyenne tout au long de sa vie 30 000 litres de salive.

PUB
PUB

Comment produit-on de la salive ?

Nos glandes salivaires sécrètent en moyenne 1 litre de salive par 24 heures. Cette production est variable selon les moments de la journée : elle est importante au cours des repas, et minime la nuit (environ 10 ml en 8 heures de sommeil). Il s’agit à la fois d’un acte réflexe (donc contrôlé par le système nerveux autonome), mais il existe aussi une composante culturelle acquise (réflexe de Pavlov). La production de salive peut être augmentée simplement par la pensée, la salivation n’est pas qu’un acte réflexe, il a une composante culturelle acquise qui fait qu’à la simple évocation d’une délicieux gâteau, on en a « l’eau à la bouche » !

Publié le 15 Octobre 2015 | Mis à jour le 19 Octobre 2015
Auteur(s) : Dr Christelle Pierrot, médecin généraliste