Phytothérapie : se détoxifier avec 4 plantes

Les plantes peuvent vous aider à détoxifier votre organisme et à aborder le printemps en forme. Pour purifier votre organisme en éliminant les substances toxiques accumulées durant l’hiver et optimiser le fonctionnement de vos organes, notamment votre système digestif, quelles sont les plantes utiles ?

Zoom sur les 4 plantes détox incontournables : chardon-Marie, romarin, desmodium, radis noir.

PUB

Le chardon-Marie

Cette plante est traditionnellement employée pour soulager certains troubles digestifs et prévenir les calculs biliaires. Outre la stimulation de la production de bille, le chardon-Marie s’oppose à l’absorption des substances toxiques (médicaments, alcool, toxines…), favorise la production de protéines et freine certaines réactions inflammatoires notamment rénales.

Le chardon-Marie était autrefois consommé pour tonifier l’organisme au printemps. Aujourd’hui, il s’agit de l’une des principales plantes utilisées en phytothérapie pour protéger le foie et stimuler le renouvellement de ses cellules.

À noter que cette plante est aussi parfois employée comme traitement complémentaire des hépatites toxiques, des hépatites chroniques et de la cirrhose hépatique.

PUB
PUB

Utilisation

En infusion : laissez infuser pendant 10 minutes une cuillère à café de plantes séchées moulues dans une tasse d’eau bouillante, puis filtrez. Buvez 3 tasses par jour avant les repas.

Précautions

Déconseillée pendant la grossesse, l’allaitement (même en cas de montée de lait insuffisante) et en cas d’obstruction aiguë des voies biliaires (coliques hépatiques, calculs). Personnes allergiques aux astéracées, s’abstenir.

Le romarin

Le romarin exerce des activités diurétiques, expectorantes et antispasmodiques sur l’intestin. Il est employé dans le traitement des digestions difficiles et des maux de ventre et pour stimuler la production de bile. Il protège des infections des voies respiratoires et favorise la cicatrisation des plaies. Le romarin est également employé pour soulager les douleurs rhumatismales légères et les problèmes de circulation sanguine périphérique. Le romarin est également connus pour ses effets antioxydants et ses effets sur la dégradation des tissus adipeux. C’est un stimulant souvent prescrit aux personnes surmenées et fatiguées.

Utilisation

En infusion : laissez infuser durant une dizaine de minutes 2 à 4 g de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante. Consommez 3 tasses par jour.

Précautions

L’usage oral de cette plante est déconseillé en cas d’obstruction des voies biliaires et de maladie du foie. À dose recommandée, de rares cas de nausées ont été décrits. Là encore, personnes allergiques à cette plante, s’abstenir.

Hors usage alimentaire habituel, cette plante est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 16 Mars 2015 : 08h00
Mis à jour le Vendredi 08 Avril 2016 : 10h55
Source : Le Larousse des plantes médicinales, Collectif, Éditions Larousse. Les plantes du bien-être, Remèdes de A à Z, Michel Pierre, Éditions Chêne.