Rosacée : les facteurs aggravants, les facteurs déclenchants

© Adobe Stock

La rosacée est une maladie très fréquente mais méconnue du grand public. Mais pour les médecins, cette maladie garde aussi une part de secret. Toutefois, les facteurs déclenchants et aggravants de la rosacée sont aujourd'hui de mieux en mieux connus.

Publicité

La rosacée est une maladie de la peau très répandue. Selon sa sévérité, les symptômes allant de simples rougeurs passagères à l'apparition de petits vaisseaux sur les joues, le front et le nez, cette affection bénigne peut représenter un handicap esthétique important. D'autant que les rougeurs sur le visage sont communément attribuées, à tort, à une consommation excessive d'alcool. Ainsi, lorsque vous croisez dans la rue quelqu'un avec un visage très rouge, ce n'est pas forcément un alcoolique !

Publicité
Publicité

La rosacée a un caractère familial

La rosacée présente souvent un caractère familial. Mais cette maladie frappe aussi les peaux claires. Les Noirs et les Asiatiques ne sont pas touchés.

La rosacée est une maladie vasculaire

Connue depuis longtemps, la rosacée n'a toujours pas livré tous ses secrets. Ce n'est que depuis peu qu'elle est considérée comme une maladie vasculaire. Le flux sanguin dans les veines de la face serait facilement altéré, particulièrement par la chaleur et par l'effort, provoquant des réactions inflammatoires, dommageables aux parois vasculaires. Concernant les facteurs de risques et déclenchants, les données commencent aussi à s'affiner un peu.

 
Mots-clés : Rosacee, Couperose
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 05 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 17 Mars 2016 : 17h57
Source : Les rendez-vous du Quotidien.