Rosacée : une maladie de peau qui gâche la vie

La rosacée est une maladie de la peau fréquente qui touche près de 10% de la population active. Principalement caractérisée par des rougeurs du visage et de petits vaisseaux apparents, la rosacée n'est pas attribuable à l'alcoolisme, contrairement à une idée répandue. Elle exerce un impact considérable sur la qualité de vie tant sociale, professionnelle que familiale.
PUB

La rosacée se manifeste par des rougeurs et des vaisseaux apparents

La rosacée est une maladie à point de départ vasculaire. Elle se manifeste par des rougeurs au niveau des joues, du nez, du menton ou du front, par une sensation de picotement dans les yeux, par la dilatation de petits vaisseaux sanguins sur la surface de la peau et des boutons inflammatoires. Environ 10% de la population active est touchée par la rosacée, principalement des femmes, mais les hommes en sont, eux aussi, victimes, et chez ces derniers, l'évolution est souvent plus sévère.

PUB
PUB

La rosacée n'a rien à voir avec l'alcoolisme !

Attention, la rosacée n'est pas attribuable à l'alcoolisme ni à une mauvaise hygiène. Mais les idées reçues ont la vie dure, à tel point qu'hommes ou femmes atteints de rosacée craignent d'être pris pour des alcooliques.

Publié le 13 Mars 2006 | Mis à jour le 17 Mars 2016
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse Enquête Rosacée - France, menée auprès d'une centaine de patients, par des dermatologues, à l'initiative du groupe thématique Laser, de la Société Française de Dermatologie et du CRIR (Comité de recherche et d'information sur la rosacée), décembre 2005.