Régime à points de Razzoli
Inventé par un diabétologue italien, Guido Razzoli, il s’agit d’un régime pauvre en glucides mais riche en lipides, et qui serait hypocalorique.Il est basé sur une liste d’aliments qui sont chacun affectés d’un certain nombre de points allant de 0 à 30 (on ignore comment la classification a été établie) et qui est remise par le médecin prescripteur.
© Istock
Sommaire

Inconvénients et dangers du régime à point de Razzoli

Dans le genre farfelu, ce régime détient une palme !

On le constate en voyant que 100 g de saucisson = 1 point, 100 g de mortadelle (aliment plus fréquemment consommé en Italie qu’en France, il est vrai) = 0 point alors qu’une assiette de soupe de légumes = 11 points et une pomme = 18 points (presque la moitié des points d’une journée).

Mais on peut se gaver de caviar, de langouste, de sardines et de thon à l’huile (1 point), de viandes bouillies, frites ou grillées, d’un ½ poulet cuit vapeur ou grillé, ou encore de 500 g de gibier (0 point). Et consommer sans état d’âme 250 g de beurre dans la semaine : on ne comptera que 1 point. Quant à l’huile, c’est 0 point. Tandis qu’on doit comptabiliser 5 points pour 50 g de pommes de terre grillées (la recette n’est pas donnée !) et seulement 1 point pour 115 g de pommes de terre frites.

Il y a peu de fruits dans la liste des aliments et tous sont affectés d’un grand nombre de points. De même que la plupart des légumes. D’où obligatoirement un manque de fibres, de sels minéraux et de vitamines.

Étant donné le laxisme côté lipides de ce régime parfaitement déséquilibré, on a obligatoirement une alimentation très grasse, ce qui n’est pas bon du tout pour le système cardiovasculaire.

Ce régime, qui n’est pas forcément hypocalorique, est dangereux et à fuir.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :