Régime à points de Razzoli

© Istock

Inventé par un diabétologue italien, Guido Razzoli, il s’agit d’un régime pauvre en glucides mais riche en lipides, et qui serait hypocalorique.

Il est basé sur une liste d’aliments qui sont chacun affectés d’un certain nombre de points allant de 0 à 30 (on ignore comment la classification a été établie) et qui est remise par le médecin prescripteur.

Publicité

Principes du régime à points de Razzoli

Si l’on se contente d’une alimentation apportant chaque jour entre 40 et 60 points, l’amaigrissement est automatique. Avec 60 points, le poids reste stable.

On avale son quota de 60 points pendant 6 jours, le 7ème (au choix), on mange ce que l’on veut.

La moyenne des points ne se fait pas sur chaque journée, mais sur la semaine. Ainsi si l’on choisit par exemple un régime à 50 points (qui permet de perdre peu à peu du poids), cela fait 350 points hebdomadaires. Avec 40 points par jour, soit 280 points par semaine, on doit maigrir plus vite.

Quel que soit le nombre de points adoptés, si l’on n’a pas commencé à maigrir au bout d’une semaine, c’est que l’on s’est trompé dans les calculs, ou bien alors c’est que l’obésité est d’origine endocrinienne…

Avantages du régime à points de Razzoli

  • Ce régime laisse une grande liberté d’autant plus que celle du 7ème jour permet sans problème les repas amicaux.
  • Si l’on a sa liste d’aliments en permanence avec soi, on peut l’appliquer assez facilement.
  • Il est restreint en glucides mais pas du tout en en lipides, ce qui est agréable.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 10 Mars 2014 : 15h58
Mis à jour le Mardi 11 Mars 2014 : 15h51
PUB
PUB