Régime: les écarts ne sont pas des rechutes

Faire un régime, cela ne dure pas quinze jours. Modifier ses habitudes alimentaires et son mode de vie est un combat de longue haleine. Sur ce chemin, tout le monde, à un moment ou un autre, flanche. Mais un écart n'est pas forcément synonyme d'échec... Explications.
PUB

Pendant un régime, écart ou rechute?

Dans une gestion du poids à long terme, les écarts correspondent aux moments où la personne "craque". Il ne s'agit pas des petites douceurs que l'on s'offre de temps en temps et qui sont nécessaires pour tenir le coup. Nous parlons ici de vraies pertes de contrôle, des excès alimentaires qui vont du repas trop copieux à la crise de boulimie (avaler deux grands paquets de chips, s'offrir un menu XXL au fastfood, vider le frigo, etc.) Or, tout candidat à l'amaigrissement le sait: ce genre d'épisode est inévitable. Personne n'y échappe.

PUB
PUB

Ce n'est pas grave!

Faire un écart ne signifie nullement que vous êtes nul(le), que vous manquez de volonté, de motivation et/ou de force de caractère. Vous êtes simplement un être humain, avec ses forces et ses moments de faiblesse. Un écart ne signifie pas la fin ou l'échec de votre régime ! D'ailleurs, il est rarement visible sur la balance - à condition bien sûr qu'il soit limité dans le temps. Et qu'un autre écart ne lui succède pas immédiatement!

Publié le 10 Mai 2010
Auteurs : Candice Leblanc, journaliste santé