Régime amaigrissant : faut-il fractionner davantage les repas ?

© Istock

Lors d’un régime amaigrissant, on conseille souvent de répartir davantage les prises alimentaires de la journée, en ajoutant des collations aux 3 repas.

Mais cette augmentation de la fréquence des repas permet-elle réellement de perdre plus de poids ?  

PUB

Perte de poids : combien de repas et collations par jour ?

Le problème avec les régimes amaigrissants est qu’en diminuant le nombre de calories, on risque davantage d’avoir faimentre les repas. Pour diminuer cette sensation de faim, on recommande souvent de répartir différemment les prises caloriques dans la journée, par exemple en faisant 3 repas plus une ou deux collations. En mangeant plus souvent, la faim est moins intense ce qui permet de mieux gérer les quantités et la nature des aliments consommés au repas suivant.

PUB
PUB

Mais ce fractionnement des repas permet-il au final de perdre plus de poids ?

Régime amaigrissant : 3 repas ou 6 collations ?

Cette étude répond à la question.

Une cinquantaine de personnes atteintes d’obésité ont suivi un régime amaigrissant associé à une activité physique (3 heures d’activité modérée par semaine). La moitié d’entre eux devait répartir strictement leurs apports caloriques (1200 à 1500 calories) en 3 repas par jour, tandis que les autres faisaient un petit repas toutes les 2 à 3 heures.

Six mois plus tard, les sujets du premier groupe ont bien respecté leurs 3 repas par jour, alors que les autres ont fait en moyenne 5,8 repas par jour. Ces derniers rapportent une sensation de faim nettement moindre par rapport aux autres. Mais au final, la perte de poidsa été identique dans les deux groupes.

Autrement dit, le fractionnement des repas permet bien d’atténuer la sensation de faim, mais cela n’a pas de répercussion sur l’importance de la perte de poids.

La perte de poids ne répond donc pas à la seule sensation de faim.

On retiendra que c’est plus la quantité totale de calories qui compte, peu importe le nombre quotidien de prises alimentaires.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 01 Juin 2012 : 12h17
Mis à jour le Lundi 04 Juin 2012 : 10h15
Source : Bachman JL et coll., Obesity (Silver Spring). 2012; 20: 985-92. doi: 10.1038/oby.2011.360.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés