Régime alcalin

© Istock

On le nomme aussi « régime acide-base » ou « régime anti-acide » ou en anglais « alkalin diet ».

Il redevient régulièrement à la mode car c’est un régime très prisé par un grand nombre de stars féminines qui en font la promotion : elles redoutent une soi-disant acidité de leur corps qui serait nocive aussi bien pour leur santé que pour leur poids.

Publicité

Régime alcalin

Un acide est une substance qui libère des ions Hydrogène (H+), résidus du métabolisme énergétique. Ces ions H sont neutralisés par une substance basique (ou alcaline, c’est la même chose).

Le témoin de l’équilibre entre les deux est le pH du sang ou éventuellement celui des urines.

Le pH, c’est le « potentiel hydrogène ». Il mesure l’activité chimique des ions hydrogène (H+). Établi sur une échelle allant de 0 à 14, il est neutre aux alentours de 7. Plus il est en dessous de ce chiffre, plus il est acide. Et, vice-versa, plus il est au dessus, plus il est alcalin.

Le pH normal du sang et des liquides cellulaires se situe entre 7,35 et 7,45 : il est donc très légèrement alcalin et surtout très stable. Car nous sommes équipés pour qu’il le soit grâce à un système métabolique qui équilibre en permanence les substances acides et basiques.

Sauf dans certaines circonstances plutôt dramatiques où on a affaire alors avec une acidose métabolique aiguë quand le système est débordé et que les reins ne peuvent plus éliminer l’excès d’acides. Cela peut se produire lors d’un diabète mal contrôlé, d’un trop long jeûne, de diarrhées importantes, d’une intoxication à l’aspirine (qui est de l’acide salicylique).

Principes du régime alcalin

Les adeptes du régime alcalin sont persuadés que leur organisme est trop acide et que tous les maux, fatigue, stress, prise de poids, cancers, maladies cardiovasculaires, viendraient de cette acidité. Aucune recherche n’a jamais, à ce jour, démontré cela.

Il s’agit donc de rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme.

Et pour cela de diminuer les aliments acidifiants au profit des aliments alcalinisants. Les aliments sont classés acidifiants ou alcalinisants selon leur teneur en protéines et en sels minéraux mais aussi selon la nature de leurs déchets métaboliques.

Aliments acidifiants

  • Les viandes et tous les aliments riches en protéines animales : non seulement ils contiennent des sels minéraux acidifiants (chlore, soufre et phosphore) mais ils délivrent aussi beaucoup de déchets acides.
  • Les produits industriels.
  • Les produits sucrés.
  • Les boissons alcoolisées et caféinées.

Aliments alcalinisants

  • Les fruits et les légumes car ils contiennent les minéraux alcalinisants : magnésium, calcium, sodium et potassium, mais aussi très peu de protéines, de chlore, de soufre et de phosphore.
  • Les épices.

Aliments plus ou moins alcalinisants ou acidifiants

  • Les céréales, les produits laitiers, les corps gras.

Le régime alcalin consiste à :

  • Consommer un maximum de légumes (y compris les fines herbes) et de fruits (frais et secs).
  • Avoir une alimentation pauvre en protéines animales ou même sans protéines animales du tout, mais bien épicée.
  • Eviter au maximum ou à bannir totalement les produits industriels, le sucre, le café et l’alcool.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 10 Février 2014 : 16h28
Mis à jour le Mardi 11 Mars 2014 : 13h23
PUB
PUB