Que manger quand on a du cholestérol ? Chassez les idées reçues et les mauvais réflexes !

© Fotolia

En cas d’excès, toute baisse de cholestérol est une bonne chose pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Et dans ce domaine, des ajustements de l’alimentation et du mode de vie sont très efficaces. Avez-vous les bons comportements anti-cholestérol ? Faites le test.

PUB

1 - En cas de cholestérol, j’augmente les fibres alimentaires

  • Bon réflexe !

    Les fibres ont un impact intéressant sur le taux de cholestérol.

    Elles ont tendance à baisser le cholestérol dans le sang.

    Manger plus de fruits, de légumes, de légumes secs et de céréales complètes est donc une bonne idée.

2 - Je diminue les graisses en général, je ne me contente pas de les sélectionner uniquement

  • Bon réflexe !

    Notre organisme fabrique lui-même du cholestérol à partir de ce que nous mangeons.

    Il est donc important de diminuer la part des graisses en général, même s’il est nécessaire, en plus, de sélectionner les bonnes et d’écarter les mauvaises.

3 - Pour diminuer mon cholestérol, je diminue les graisses saturées

  • Bon réflexe !

    Ce sont les graisses dites saturées que l’on trouve essentiellement dans les produits animaux qu’il faut limiter.

    En revanche, les graisses insaturées sont plutôt de « bonnes graisses » qu’il faut privilégier au détriment des saturées.

    PUB
    PUB

    Les graisses insaturées sont principalement apportées par les végétaux : huile de colza, de noix, d’olive.

4 - En cas d'hypercholestérolémie, je dois absolument perdre du poids

  • Bon réflexe !

    Perdre du poids s’accompagne dans la majorité des cas d’une baisse du cholestérol sanguin.

5 - Je privilégie les végétaux

  • Bon réflexe !

    On peut retenir que globalement les végétaux apportent de bonnes graisses et les animaux de mauvaises.

    L’alimentation doit donc être majoritairement végétale, sans exclure complètement les produits animaux.

6- Je limite les produits animaux

  • Bon réflexe !

    Ce sont surtout les graisses animales qu’il faut limiter, sans les exclure totalement. Les produits animaux sont plus ou moins gras.

    Il importe de privilégier les plus maigres : jambon maigre, volaille sans la peau, produits laitiers allégés…

    On profite ainsi des autres nutriments contenus dans les viandes, laitages, etc., que sont par exemple les protéines, certains minéraux et vitamines.

7- Pour diminuer mon taux de cholestérol, je passe aux produits laitiers allégés en matières grasses.

  • Bon réflexe !

    C’est une excellente façon de profiter des bienfaits des laitages, riches en calcium et en protéines.

8 - Pour cuisiner, je remplace le beurre par l’huile d’olive.

  • Bon réflexe !

    Le beurre apporte des graisses saturées, lesquelles augmentent le taux de cholestérol et sont donc nocives pour les artères.

    Inversement l’huile d’olive contient des graisses insaturées, meilleures pour la santé.

    Il ne faut cependant pas en abuser. Même l’huile d’olive est à consommer avec modération !

9 - Je limite les fromages.

  • Bon réflexe !

    Riche en graisses saturées, il faut les limiter : pas plus d’une portion par jour.

    L’idéal est de choisir des versions allégées en matières grasses, comme les fromages frais allégés.

10 - Je modère ma consommation d'œufs.

  • Plutôt bon réflexe !

    Le jaune d’œuf est riche en cholestérol (le blanc en est exempt), mais les études récentes montrent que l’on peut manger jusqu’à 6 œufs par semaine sans effet sur le taux de cholestérol sanguin (1). Quant au blanc, sachez qu'il ne contient pas du tout de cholestérol.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 23 Décembre 2010 : 13h42
Mis à jour le Vendredi 26 Mai 2017 : 10h26
Source : Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) ; Djoussé L., Circulation, 14 janvier 2008 (1).