Pourquoi les régimes ne marchent pas
Publié le 17 Décembre 2018 par Nathalie Bednar, diététicienne-nutritionniste

Les régimes "sans" trop compensés

Alors que certains entreprennent un régime sans graisse, d’autres se lancent dans un régime sans sucre ou très pauvre en sucre (aussi bien simples comme ceux contenus dans les produits sucrés, les fruits…que les sucres complexes tel l’amidon dans les féculents). Le résultat souvent observé est une compensation par l’autre nutriment. Les régimes pauvres en graisses évoluent vers une trop grande quantité de sucres pour compenser la baisse calorique et inversement.

PUB

Des régimes parfois inadaptés à la vie sociale

Il peut arriver que des régimes très directifs et trop stricts interdisent de manger tel ou tel aliment à certaines heures de la journée. Les repas pris en famille le soir ou les obligations sociales de fin de journée peuvent s’avérer incompatibles avec ce nouveau mode alimentaire qui sera vite écarté ou vécu comme une grande frustration. Ces situations peuvent conduire à s’isoler socialement de façon insidieuse.

PUB

Le non-respect des signaux de satiété

Sauf exception, notre organisme est capable de déceler les baisses de glycémie (taux de sucre dans le sang) afin de déclencher une prise alimentaire. Or lorsque l’on veut suivre un régime prescrit à la lettre, l’attention se focalise sur les repas et collations à prendre à heures relativement fixes sans se soucier de sa "vraie" faim et niveau de satiété. Cela conduit parfois à manger sans faim et à ne plus ressentir un état de satiété.

La rédaction vous recommande sur Amazon :