Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 03 Décembre 2007 : 01h00
Il existe une différence de longévité entre les hommes et les femmes qui augmente depuis cent ans. Selon le Dr Claude Dalle (1), l'espérance de vie des hommes et des femmes était à peu près équivalente au 18e siècle. Depuis, l'écart n'a cessé de se creuser, parallèlement à l'augmentation de l'espérance de vie globale. Ainsi, on est de plus en plus robustes à chaque âge, et surtout les femmes ! Pourquoi ?
PUB

Entretien avec le Dr Catherine de Goursac (2) sur les communications du congrès anti-aging (octobre 2007).Il faut savoir qu'il y a 102 garçons qui naissent pour 100 filles. Ce sont des chiffres « naturels », que l'on ne retrouve pas par exemple en Chine ou en Inde où les petites filles tendent à disparaître. Malgré tout, le pourcentage de filles dans ces pays rattrape celui des garçons dès l'âge de 25 ans ! Tout de suite après, et dans tous les pays, on note une différence fragrante : les filles deviennent majoritaires.

Pourquoi les femmes sont plus nombreuses à l'âge adulte ?

Parce que les garçons ont un comportement beaucoup plus dangereux, dès l'enfance, et parce qu'ils sont plus fragiles. Inversement, les femmes sont beaucoup plus robustes comme cela a été constaté lors de grands problèmes mondiaux (épidémies, pestes, famines, camps de concentration). Autrefois, les femmes subissaient moins de stress, elles fumaient moins et avaient une meilleure protection hormonale. Il en découle aussi qu'elles avaient moins de risques cardiovasculaires étant jeunes. Maintenant, les filles fument autant que les garçons, sont soumises à autant de stress et exercent globalement les mêmes métiers. Ainsi, jusqu'à il y a 10 ou 20 ans, c'était une vérité : les femmes étaient plus robustes et plus protégées. Maintenant, avec ces nouvelles données, on ne sait pas ce qui va se passer, on ne sait pas si la différence hommes/femmes va se maintenir de la même façon.

PUB
PUB

Quelles sont les autres grandes différences hommes/femmes qui pourraient expliquer la robustesse des femmes ?

On note également que les femmes résistent davantage que les hommes aux grandes douleurs. En revanche, elles se plaignent de nombreuses petites douleurs, de multiples petits maux. Il n'y a pas de parité face à la douleur et c'est la même chose face à la mortalité. Pourtant, malgré ces petites douleurs, elles vivent plus longtemps. Entre probablement en compte le fait qu'elles se soignent plus que les hommes et qu'elles font beaucoup plus de prévention. Par ailleurs, elles mènent une vie beaucoup plus hygiénique.Globalement, on constate en consultation que les hommes ne connaissent pas leur taux de cholestérol et que ça ne les intéresse pas. Les femmes le connaissent et elles se rendent spontanément chez le gynécologue ou consultent rapidement un médecin en cas de doute. Au final, les hommes détectent un problème de cholestérol ou de diabète très tardivement, alors que les femmes le décèlent très tôt, dès son installation. Placées au centre de la famille, elles ont dans leur inconscient le fait qu'il faut s'occuper de soi, qu'il faut prévenir. L'homme est pour le radical, il préfère par exemple un recours à la chirurgie tout en un plutôt qu'un traitement léger de longue durée, ce que préfèrent les femmes. Ce n'est pas tout, il semblerait que les femmes disposent d'une meilleure immunité. Elles ont une bien meilleure vieillesse sous traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS). Et enfin, elles possèdent un taux d'antioxydants nettement supérieur à celui des hommes. L'avenir nous dira comment cette différence hommes/femmes va évoluer. En attendant, les faits et constatations ne manquent pas pour expliquer l'installation de la plus grande espérance de vie des femmes.(1) Président de l'Association française d'Anti-Aging.(2) Le Dr Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis plus de vingt ans. Elle est membre de la Société française de médecine esthétique, membre du conseil d'administration de l'Association française des médecins esthéticiens (AFME) (www.afme.org) et secrétaire de l'Association française d'anti-aging.A lire"La médecine anti-âge", Dr Catherine de Goursac, éditions Ellébore.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 03 Décembre 2007 : 01h00
Source : Congrès anti-aging, octobre 2007.
PUB
PUB
A lire aussi
Ce qu'on ne vous a pas dit sur les vergetures...Publié le 29/03/2010 - 00h00

Les vergetures ne sont pas dues essentiellement à un problème de poids. Pour preuve, certaines femmes maigres ont aussi des vergetures. Il faut savoir que les vergetures apparaissent à certaines périodes de la vie et qu'elles ne sont guérissables qu'au tout début de leur formation....

Lipolyse : solution miracle contre la cellulite ?Publié le 28/05/2007 - 00h00

La lipolyse, une technique qui repose sur l'injection de phosphatidylcholine, permet de détruire les cellules graisseuses mal placées. Est-ce une solution miracle contre la cellulite, la culotte de cheval ? Non. Le Dr Catherine de Goursac* précise bien que cette technique ne s'adresse qu'à des...

Mincir avec les ultrasonsPublié le 11/01/2010 - 00h00

Les ultrasons représentent une technique très intéressante pour agir sur le volume. La pratique est délicate et nécessite de contrôler de nombreux paramètres pour diminuer les graisses présentes sous la peau. Explications du Dr Catherine De Goursac*, médecin esthétique.

Plus d'articles