Les pleurs de bébé
Sommaire

Bébé colère

Quand il est grognon, pas question de le garder pour lui. Et bébé a plus d'une raison pour s'énerver. Vous ne vous occupez pas de lui et il reste dans son coin depuis trop longtemps à son goût, il s'impatiente pour boire, vous ne comprenez pas au quart de tour ce qu'il essaie de vous dire désespérément. Il n'en faut pas plus pour déclencher les vocalises particulièrement aiguës de votre ténor en culotte courte.

  • Il faut alors laisser passer une bonne crise de cris rageurs pour l'apaiser. Pour Edwige Antier : « plus vous apprendrez à communiquer avec bébé, plus ses colères iront en s'amenuisant ». Heureusement pour vos oreilles !

Besoin de tendresse

La pause câlin reste un essentiel de vos rapports avec votre enfant. « Bébé se développe et s'épanouit à votre contact en testant son sens du toucher », explique Edwige Antier. Quand il est laissé trop longtemps tout seul, il s'ennuie et commence à gémir pour manifester sa présence.

  • Si vous ne le prenez pas vite dans vos bras pour le rassurer par votre odeur et votre voix, les protestations discrètes vont vite se transformer en pleurs de revendication.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté bébé, février 2007.