Peau : attention, le lait écrémé peut vous donner des boutons !

© Istock

Certains produits laitiers favoriseraient l'acné. Parmi eux, le lait écrémé est particulièrement incriminé. 

PUB

Les produits laitiers, bon pour les os mais pas pour la peau ? C'est la question à laquelle tentent de répondre de multiples études ces dernières années. Des chercheurs iraniens ont entrepris de déméler le vrai du faux dans une nouvelle analyse, publiée en mai 2018 dans la revue Clinical Nutrition Journal.

Les scientifiques se sont penchés sur plus de 1 700 travaux traitant du lien entre l'acné et les produits laitiers. Parmi les produits incriminés, le lait écrémé, le lait entier, les yaourts et le fromage... Résultats :

PUB
PUB
  • la consommation de yaourt / fromage n'aurait pas de relation avec le risque d'acné; Ceci s'expliquerait par le processus de fermentation auquel sont soumis ces produits. La fermentation tranforme en effet la composition du lait, notamment en détruisant les sucres qu'il contient.  
  • un lien positif existerait entre les autres produits laitiers (lait entier, écrémé...) et le risque de développer de l'acné. Les auteurs s'appuient, entre autres, sur une étude mettant en cause la protéine de lactosérum, spécifique au lait écrémé. Celle-ci augmenterait les niveaux d'IGF-1, une hormone présente en plus grande quantité chez les patients atteints d'acné. 

Alimentation : pas le seul facteur

Outre l'alimentation, le soleil a également un impact sur l'acné. En cette période estivale, gare aux rayons ultraviolets, dont les effets bénéfiques pour la peau ne sont qu'une illusion. En fait, l'exposition au soleil assèche la peau, ce qui, ajouté au hâle du bronzage, égalise le teint et laisse croire que les boutons disparaissent. C'est ainsi que l'été, l'acné semble s'améliorer.

La diminution du stress lorsque l'on est en vacances contribue également à diminuer l'acné, ainsi que l'eau saline de la mer ou le chlore des piscines. Mais une fois rentré de vacances, gare au retour de flamme. La peau s'étant épaissie sous le soleil, le sébum a des difficultés à s'évacuer. Résultat ? La formation de boutons, points noirs et de microkystes en plein mois de septembre.

Pour éviter ces désagréments, on veille à protéger sa peau du soleil toutes les vacances. On choisit une crème solaire non comédogène et non grasse, donc de préférence à base d'eau et sans huile. Les crèmes sous forme de vaporisateur sont recommandées en cas d'acné car elles sont moins grasses.

Puisque le soleil tend à dessécher la peau, il faut également veiller à l'hydrater plusieurs fois par jour afin de la rendre plus souple et ainsi aider l'évacuation du sébum.

Publié le 08 Août 2018
Auteur(s) : Aline Garcin, journaliste santé
Source : Dairy intake and acne development: A meta-analysis of observational studies, Mohadeseh Aghasi, Mahdieh Golzarand, Sakineh Shab-Bidar and al., Clinical Nutrition, mai 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés