Pancréatite aiguë : symptômes et traitement

© Istock

La pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas aux causes diverses. Mais comment se manifeste une pancréatite ? Et, en cas de pancréatite, quels traitements mettre en place pour rétablir rapidement une digestion normale ? 

PUB

Causes de la pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë est une pathologie digestive dont on connaît trois causes majeures. La première est l’alcoolisme. En effet, les personnes qui consomment trop d’alcool sur une longue période risquent de développer une pancréatite chronique, elle-même souvent responsable des pancréatites aiguës. La deuxième cause de pancréatite aiguë, ce sont les infections virales, qu’il s’agisse d’une hépatite, du virus d’Epstein-Barr, ou même des oreillons. Troisième cause majeure des pancréatites aiguës, la présence de calculs biliaires qui viennent bloquer les canaux par lesquels le pancréas déverse en temps normal ses enzymes dans le tube digestif.

Symptômes de la pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas qui se traduit par une violente douleur au niveau de l’épigastre (partie supérieure de l’abdomen, sous les côtes et parfois légèrement sur la droite) et qui peut irradier dans le dos. Les patients évoquent le plus souvent une sensation de coup de poignard, tant la douleur est intense et brutale. Cette inflammation s’accompagne généralement de fièvre, de nausées et de vomissements. On retrouve aussi une constipation importante qui peut rapidement entraîner une occlusion intestinale. La douleur peut augmenter suite à un repas et être soulagée si le patient se met en chien de fusil (allongé sur le côté et jambes ramenées contre le ventre). Dans certains cas, on observe des symptômes particulièrement inquiétants tels qu’une chute de la pression artérielle, une tachycardie et une respiration haletante qui traduisent un état de choc et qui sont un signe de gravité.

PUB
PUB

Traitement de la pancréatite aiguë

Le traitement le plus important, en cas de pancréatite aiguë, est celui de la cause. Ainsi, si la pancréatite est due à des calculs biliaires, la première chose à faire est de les retirer par endoscopie. Si c’est un virus qui est en cause, on a recours à des antiviraux. Néanmoins, il est également essentiel d’intervenir rapidement pour soulager les douleurs. Celles-ci étant particulièrement intenses, on a le plus souvent recours à de puissants antalgiques (antispasmodiques, voire médicaments à base de dérivés de la morphine). En parallèle, pour pouvoir retrouver une digestion normale, il est nécessaire de permettre au pancréas de se reposer, ce qui suppose de rester à jeun, l’alimentation étant réalisée par voie intraveineuse dans un service de gastroentérologie, voire en réanimation. Il n’est pas rare que des antibiotiques soient également administrés afin de prévenir les risques d’infection. Si la pancréatite aiguë est la conséquence d’un excès d’alcool, un sevrage complet est indispensable pour éviter la chronicisation. Par ailleurs, il est parfois nécessaire de rééquilibrer le taux des triglycérides sanguins, ce qui nécessite la mise en place d’un régime sans sucre et sans alcool et la prescription de médicaments antilipidiques.

Publié le 04 Novembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :