Quelles sont les origines d'une pancréatite ?

La pancréatite est une inflammation douloureuse du pancréas. Une crise conduit généralement à une hospitalisation en urgence pour soulager la douleur et évaluer l'état du pancréas. L'abus d'alcool et les calculs biliaires sont les deux causes les plus importantes de pancréatite. Le point sur cette inflammation aigüe, qui peut aussi devenir chronique et poursuivre la destruction du pancréas.
© Istock

Quelles sont les causes d'une pancréatite ?

La pancréatite aigüe (crise douloureuse et subite) a deux principales causes :

  • L'abus d'alcool.
  • Les calculs biliaires et les autres maladies de la vésicule biliaire.

Dans le cas d'un calcul biliaire, celui-ci bloque le canal cholédoque au niveau du pancréas, les enzymes s'accumulent alors dans cet organe et se retournent contre lui, provoquant une inflammation.

La pancréatite chronique :

Une alcoolisation pendant des années finit par causer une pancréatite chronique, mais il existe de nombreuses autres causes :

  • Un taux trop élevé de graisses dans le sang (hyperlipidémie).
  • Un taux trop élevé de calcium dans le sang (hypercalcémie).
  • Une infection virale (comme les oreillons par exemple).
  • Certains médicaments.
  • Une chirurgie ou un traumatisme du pancréas.
  • Enfin des antécédents familiaux (hérédité) et un cancer du pancréas favorisent également la survenue d'une pancréatite.

Quels sont les signes d'une pancréatite ?

La pancréatite aigüe apparaît soudainement et a la particularité de disparaître tout aussi rapidement.

En revanche, elle peut se compliquer d'une infection ou d'une hémorragie conduisant aux symptômes suivants :

  • Gonflements et douleurs abdominales.
  • La douleur est progressive et brutale.
  • Elle apparaît au milieu de la région supérieure de l'abdomen et irradie dans le dos.
  • Elle est plus intense après les repas.
  • A la longue, une pancréatite chronique s'installe, qui détruit progressivement le pancréas, ce qui provoque : des diarrhées, des nausées, des vomissements, un état de choc, un diabète, un état de malnutrition avec amaigrissement, et enfin, mais cela est rare, un cancer du pancréas.

Un bilan sanguin (le pancréas endommagé relargue deux enzymes, la lipase et l'amylase, dont le taux dans le sang est 3 fois plus élevé que la normale) et des examens d'imagerie médicale suffisent généralement à porter le diagnostic de pancréatite.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Whitcomb D., New Engl. J. Med., 354 : 2142- 50, 2006 ; Nouvelle médicine, Centre Duke, Editions Robert Laffont.