Piscines privées : extrême prudence !

L'été dernier, les décès par noyade dans les piscines privées se sont accrus de 49% par rapport à l'année précédente ! Parmi les 55 morts, 32 étaient des enfants de moins de 5 ans, 7 victimes avaient entre 6 et 20 ans et 16 plus de 20 ans. La noyade est devenue en France la première cause de décès par accident domestique ! Face à ces chiffres alarmants, la Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC) a lancé une campagne de prévention.
Publicité

Si la noyade est devenue la première cause de décès par accident domestique, c'est que le parc des piscines familiales est actuellement évalué à 500.000 voire 600.000. N'étant plus considérée comme un produit de luxe, les piscines privées se développent à un rythme annuel très soutenu, avec plus de 10% chaque année. Or, selon la CSC, une piscine sur trois n'est pas équipée de moyen de protection, d'où l'importance d'une surveillance très étroite.

Avec cette campagne de sensibilisation du grand public dont le slogan est éloquent : « Une noyade est si vite arrivée ! Ne laissez jamais votre enfant tout seul ! », le CSC souhaite rappeler les consignes de prudence :

Publicité
Publicité
  • un enfant doit être constamment surveillé par un adulte, même si la piscine est protégée par des barrières de protection suffisamment hautes (au moins un mètre afin qu'elle ne puisse être escaladée) ;
  • un enfant doit toujours porter un gilet ou une bouée ;
  • non utilisée, la piscine doit être revêtue d'une couverture rigide (à ne pas confondre avec la bâche souple et flottante), d'un volet roulant et d'une alarme.

Hélas, encore actuellement, aucune protection n'est imposée par la réglementation française. Espérons que cette carence prenne fin prochainement. Certaines mesures portant sur la normalisation des équipements de sécurité ont bien été proposées, mais en attendant leurs mises en place, combien de petites victimes devront nous encore déplorer ? Surveillez sans relâche vos enfants !

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 02 Juillet 2001 : 02h00