Non, la pilule ne ferait pas prendre de poids !

D’après une nouvelle étude, prendre la pilule ne ferait pas grossir. C’est en tout cas ce qu’affirme des chercheurs qui mettent en cause d’autres facteurs comme la prise de poids "naturelle".
© Istock

C’est un sujet qui fait débat… depuis toujours. La pilule fait-elle oui ou non prendre du poids ? D'après des chercheurs du FSRH (Faculté de Santé Sexuelle et Reproductive), c’est un (grand) non. Ils déclarent même regretter que les femmes évitent d’utiliser une contraception hormonale “par peur de prendre du poids”.

Une prise de poids “naturelle” et indépendante de la pilule

On ne compte plus le nombre de femmes ayant témoigné de leur prise considérable de poids suite à l’utilisation de la pilule.

Pourtant, des experts souhaitent démanteler ce mythe populaire. Selon eux, les femmes en âge de procréer ont tendance à prendre du poids avec le temps - indépendamment de l'utilisation d'une méthode contraceptive. Cela inclut la contraception intra-utérine, l’implant, la pilule progestative ou encore la pilule combinée (appelée aussi pilule estroprogestative).

«Les femmes nous disent souvent qu'elles ne veulent pas commencer ou continuer la contraception car elles craignent que cela leur fasse prendre du poids. Mais dans nos études, les femmes prennent en moyenne une quantité de poids similaire dans le temps, qu’elles utilisent une contraception hormonale ou non”, souligne le Dr Sarah Hardman, directrice de l'unité d'efficacité clinique à la FSRH.

En d’autres termes, les femmes peuvent prendre du poids lorsqu’elles utilisent une méthode de contraception, mais il en va de même pour les femmes qui n’utilisent pas de méthode de contraception.

"Après avoir examiné toutes les études disponibles, nous pouvons dire que le gain de poids moyen lors de l'utilisation de pilules contraceptives ou de l'implant est modeste et qu'il n'est pas significativement différent d'un gain de poids sans contraception."

Des résultats controversés

Bien que ces résultats doivent être pris en compte, il convient de les nuancer. Plusieurs travaux démontrent qu’une dose élevée d'œstrogènes dans le corps peut entraîner une rétention d'eau et une augmentation de l'appétit chez certaines femmes, ce qui peut conduire à une prise de poids.

D’autres recherches ont démontré qu’elle pouvait modifier la forme et la composition du corps des femmes qui la prennent.

En 2009, une étude menée par Steven Riechman, physiologiste de l'exercice à la Texas A & M University, a révélé l’impact de la pilule sur la masse musculaire des femmes.

Pendant 10 semaines, le chercheur a fait subir à un groupe d'hommes et de femmes 10 semaines d'entraînement intensif. Les participants ont ensuite été pesés. L’équipe de chercheurs a alors découvert que les femmes qui prenaient la pilule avaient gagné 40% moins de muscles que celles qui n'en prenaient pas.

La pilule est aussi soupçonnée de modifier la répartition de la graisse stockée par le corps. Une étude récente a ainsi révélé que les femmes qui prenaient des pilules avec des niveaux élevés d'œstrogène avaient tendance à avoir un corps en forme de poire et davantage de graisse sous-cutanée.

Il faudra donc attendre encore quelques années pour connaître la vérité sur cette question controversée...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.