Les médicaments contre le cholestérol protègent de la dépression

Que les médicaments anti-cholestérol, appartenant à la fameuse grande famille des statines, réduisent le risque de dépression est plutôt une bonne nouvelle pour les personnes qui suivent ce traitement.
© Istock

Médicament anticholestérol : un effet 2 en 1

Cet effet surprenant a été observé en suivant durant 6 ans 1.000 patients atteints de cardiopathie, dont 65% d’entre eux prenaient un traitement par statines. Les patients remplissaient chaque année un questionnaire sur leur humeur : tristesse, fatigue, estime de soi, pensées suicidaires, optimisme général, etc.

On constate ainsi que 40% des sujets non traités par statines ont été victimes d’un épisode dépressif durant les 6 années de suivi, contre 28% des patients sous statines.

Parmi les personnes indemnes de toute dépression en début d’étude, l e risque de dépression était diminué de 38% avec le traitement par statines.

Les chercheurs indiquent par ailleurs qu’au moment du recrutement, les sujets qui prenaient une statine avaient un score de dépression plus faible que les autres. Et tout au long de l’étude, ce risque de dépression n’a fait que diminuer, tandis qu’il augmentait parmi les patients non traités par statines.

En pratique, les statines n’ont pas l’efficacité des antidépresseurs et ne doivent pas être utilisées uniquement pour traiter une dépression. En revanche, les statines sont doublement avantageuses chez les personnes atteintes d’une affection cardiaque car en plus de représenter pour elles un traitement efficace de leur maladie, les statines les protègent de la dépression, un trouble de l’humeur très fréquent parmi les personnes atteintes d’une maladie chronique.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Otte C. et al., Journal of Clinical Psychiatry, 21 février 2012.