Matelas pour bébé : le made in France jugé dangereux !

Publié le 28 Mai 2019 par Mathilde Polivka, journaliste santé
Après des tests effectués en laboratoire, des experts alertent sur les matelas pour bébé fabriqués en France. L’absence de couches amovibles et la présence de substances chimiques sont pointées du doigt par l’UFC-Que Choisir. Ils seraient dangereux.
PUB
© Istock

Ce n’est pas la première fois que l’UFC-Que Choisir pointe du doigt les matelas pour bébé, notamment concernant le risque d’étouffement. Effectivement, le matelas est très important dans la prévention de la mort subite du nourrisson.

L’Association de formation professionnelle en pédiatrie rappelle notamment sur son site au sujet du choix des matelas pour petits : "Ferme, adapté à la taille du lit, il limite le risque d’enfouissement du visage quand le bébé commence à se déplacer et à se retourner."

PUB

Or d’après le site Parents.fr, l’UFC-Que Choisir a procédé à une nouvelle analyse de matelas pour bébé, dont les Made in France les plus vendus. Les résultats inquiètent les experts : "Les fabricants français méritent un carton rouge." Une dizaine de matelas ont été testés. Et les notes octroyées vont de 15,7 à... 6,9 sur 20.

Beaucoup de matelas ne disposent pas de housse amovible 

Premier problème pointé du doigt par les experts : l’absence de housse amovible et lavable en machine pour les matelas Made in France. Ils rappellent que l’hygiène est fondamental : "Quand on fabrique des produits destinés aux tout-petits, le b.a-ba de l’hygiène consiste pourtant à faire en sorte que tout ce qui peut avoir des traces de vomi, de régurgitations et de fuites passe très régulièrement en machine.", précisent les spécialistes.

"La seconde anomalie détectée concerne la présence de substances chimiques dites biocides", c’est-à-dire qui détruisent les micro-organismes nuisibles.

PUB
PUB

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) explique qu’il existe 22 types de produits biocides répartis en quatre groupe : les désinfectants (hygiène humaine ou animale), les produits de protection (protection du bois…), les produits de lutte contre les nuisibles (insecticides, répulsifs..), et autres produits biocides (produits anti-salissures…).

Pourquoi certains matelas contiennent-ils des substances toxiques ? 

L’analyse de l’UFC-Que Choisir a trouvé la présence de biocides de la famille des isothiazolinones, de l’OIT ou du pyrithione de zinc, soit des substances considérées comme allergisantes.

Les experts ont aussi détecté la présence d’un fongicide appelé thiabendazole : "Or il est absurde de mettre les bébés, qui dorment beaucoup, en contact avec une ou plusieurs substances chimiques.", rappellent-ils. 

PUB

En cause ? Des "raisons d’hygiène", expliquent les fabricants de matelas. Les experts soulignent cependant : "leurs matelas étant conçus sans housse lavable, sans doute pour réduire les coûts, ils ajoutent des traitements chimiques afin d’éviter la prolifération bactérienne, voire les moisissures."

Quels sont les matelas les mieux notés ?

Les matelas IKEA ont reçu la meilleure note, soit 15,7 et 15,3 sur 20. Selon l'UFC ils peuvent en effet se targuer de leur "conformité à toutes les exigences de sécurité" et de "la présence de tous les marquages et informations obligatoires", malgré une "circulation de l’air moyenne mais acceptable".

Matelas : le prix est-il un gage de qualité ?

Effectivement, le prix n’est pas forcément gage de première qualité puisque le matelas le mieux noté se vend à 49 euros tandis que le matelas le plus cher, soit 179 euros, se situe à la 5e place du classement.

PUB

Le moins bon élève en la matière est le "Bébé 9 Matelas Baby Primo blanc", obtenant la note de 6,9 sur 20. Parents.fr explique : "malgré un confort homogène pour les petits comme les plus grands, ce matelas détient un traitement antibactérien, anti-acariens et anti-moisissures à base de « biocides connus pour être nocifs pour la santé." Cependant, il y a au moins une bonne nouvelle dans le résultats des analyses : tous les modèles ont réussi le test de la balle, qui simule l’enfoncement de la tête d’un bébé dans le matelas et ce qui peut arriver lorsqu’il se met sur le ventre en dormant. 

PUB