Hypersensibilité chimique multiple (MCS) : intolérance aux produits chimiques, vraie maladie

© Istock

L’hypersensibilité chimique multiple ou MCS en anglais (Multiple Chimical Sensitivity) est une maladie reconnue par l’OMS.

Pathologie chronique et invalidante, elle toucherait près de 10 % de la population française dont 3 % gravement atteints.

Une maladie encore peu connue en France et trop souvent confondue avec d’autres pathologies.

PUB

L'hypersensibilité chimique multiple ou MCS, c'est quoi ?

Déodorants, parfums, produits ménagers, lessive, alimentation..., autant de produits qui peuvent empoisonner le quotidien des personnes atteintes de MCS.

Une intolérance (ressemblant à une allergie) aux produits chimiques très peu connue en France et souvent confondue avec une allergie classique.

« L’intolérance peut se traduire sur trois plans, commente Célestine Delorghon, auteure du livre Produits chimiques : l’overdose. Par contact avec la peau, par inhalation ou par ingestion, comme avec l’alimentation. C’est aussi ce qui en fait une maladie difficile à détecter, de par la multitude de ses symptômes. »

La maladie peut toucher toutes les populations ; quelque soit l’âge, la classe socio-économique ou le sexe. Les femmes sont affectées dans des proportions plus importantes que les hommes, notamment en raison des hormones que leur corps produit.

PUB
PUB

Aujourd’hui en France, aucune prise en charge spécifique n’est proposée aux patients qui souffrent de MCS, même si la maladie commence à se faire connaître.

Hypersensibilité chimique multiple : des symptômes variés

« Pour ma part, les symptômes sont arrivés au fur et à mesure, sans que je ne puisse au départ faire de lien entre chacun d’entre eux, poursuit Célestine Delorghon. J’ai ressenti des douleurs musculaires, articulaires, des difficultés à respirer, une fatigue intense, le visage qui gonflait, je transpirais énormément la nuit, j’ai constaté des problèmes de mémoire importants. Tous ces symptômes je ne les avais plus quand j’étais chez moi. Et puis une année, la classe de l’école dans laquelle je travaillais a été repeinte et là ça a été la catastrophe.»

Souvent extrêmement sensibles aux odeurs, les personnes souffrant de MCS développent des pathologies néanmoins différentes.

« Il ne s’agit pas simplement d’une réaction aux odeurs, précise Catherine Lemasson, co-fondatrice de l’association SOS MCS. Bien souvent, les patients réagissent à des composés chimiques qui n’ont pas d’odeur. Des patients privés d’odorat deviennent également malades à la suite d’expositions à certains produits chimiques. L’odeur ne provoque pas simplement une gêne mais plutôt une sorte de brûlure de la sphère ORL.»

Les réactions MCS n’entrent pas dans ce schéma. Les traitements (et injections) contre les allergies n’ont donc souvent pas d’effet sur le MCS.

Publié le 31 Août 2014
Auteur(s) : Laura Houeix, journaliste santé
Source : "MCS : attention aux risques chimiques", un article du Magazine Côté Santé n°88 de juillet-août 2014