Malaise Vagal : les gestes à adopter quand ça arrive
Sommaire

Surélever ses jambes

Surélever ses jambes© Adobe Stock

Le malaise vagale est provoqué par une baisse de tension entraînant une diminution soudaine de l’afflux sanguin dans le cerveau. Il est ainsi préconisé que la personne souffrante ait les jambes surélevées lorsqu’elle est allongée. Ce geste permet de faire remonter le sang vers le cœur et d'oxygéner le cerveau. "Pendant cinq à dix minutes mettez un coussin sous votre tête et surélevez vos jambes contre une chaise ou un mur", conseille en effet le docteur Valérie Pecqueur-Hobeika. 

Pour les personnes qui sont déjà assises, il est recommandé de pencher la tête en avant entre les jambes. Il est aussi préférable de desserrer les vêtements gênants comme un col de chemise, une ceinture, une écharpe. Les gros gilets, les vestes et les manteaux doivent aussi être ouverts, s’ils ne peuvent pas être enlevés.

De plus, il est important de se relever uniquement lorsque le malaise vagal est totalement passé. Se remettre debout trop vite pourrait conduire à faire une nouvelle syncope et aboutir cette fois-ci à une chute dangereuse.

Par ailleurs, si la personne a perdu connaissance et n’est pas revenue à elle dans les 10 minutes, placez-la en position latérale de sécurité. C’est-à-dire :

  • Il faut mettre le malade sur le côté en veillant que le bras qui reste au sol soit placé en angle droit par rapport au corps.
  • Ajustez la jambe située au-dessus afin que la hanche et le genou soient à angle droit également.
  • Ouvrez ensuite sa bouche d'une main (avec le pouce et l'index) sans bouger la tête du patient, afin de permettre l'écoulement d’éventuels fluides vers l'extérieur.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.