Mal de tête : est-ce une migraine ou une céphalée de tension ?
Sommaire

Céphalée de tension ou migraine, quelle importance ?

Il est très important de faire la différence entre une céphalée de tension et une migraine, car seules les premières répondent bien aux antalgiques habituels (paracétamol ou anti-inflammatoires). Le traitement de la migraine repose des médicaments spécifiques et/ou sur un traitement de fond.

Quels sont les critères diagnostiques de la migraine ?

Les critères diagnostiques de la migraine ont été établis par l'International Headache Society (IHS) et l’on distingue la migraine commune de la migraine avec aura.

Critères diagnostiques de l'IHS de la migraine commune (migraine sans aura)

A savoir : la céphalée est l’autre nom du mal de tête.

A- Au moins 5 crises répondant aux critères B - D.

B- Crises de céphalées durant de 4 à 72 heures (sans traitement).

C- Céphalées ayant au moins 2 des caractéristiques suivantes :

  • Unilatéralité (douleur d'un seul côté).
  • Pulsatilité (douleur qui se manifeste par des battements).
  • Intensité modérée ou sévère.
  • Aggravation par les activités physiques de routine, telles que montée ou descente des escaliers.

D- Durant les céphalées, au moins l'un des caractères suivants :

  • Nausées et/ou vomissements.
  • Photophobie (intolérance à la lumière) et phonophobie (intolérance au bruit).

Critères diagnostiques de l'IHS de la migraine avec aura

A- Au moins 2 crises répondant aux critères de B.

B- Au moins 3 des 4 caractéristiques suivantes :

  • Un ou plusieurs symptômes de l'aura, totalement réversibles. L'aura correspond à l'apparition de troubles sensoriels, en particulier visuels (phosphènes -formes géométriques brillantes, colorées et mouvantes- ou scotomes - zone de vision floue). A cette aura visuelle peuvent succéder des troubles tactiles tels que des fourmillements et des picotements, des troubles du langage ou des hallucinations olfactives ou gustatives.
  • Les symptômes de l'aura se développent progressivement sur plus de 4 minutes et en cas de deux ou plusieurs symptômes, ils surviennent successivement.
  • La durée de chacun des symptômes de l'aura n'excède pas 60 minutes. S'il y a plusieurs symptômes, la durée acceptée est augmentée en conséquence.
  • La céphalée fait suite à l'aura après un intervalle libre de 60 minutes mais peut parfois commencer avant l'aura ou l'accompagner.

Si ces critères vous correspondent, c’est que vous souffrez d’une vraie migraine. Consultez son médecin s’impose pour trouver le traitement adapté.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Critères diagnostiques de l'International Headache Society (IHS) de la migraine.