L’homéopathie, en prévention de la rhinite allergique saisonnière
Publié le 22 Mai 2019 par Laetitia Vergnac

Allergies aux pollens : prévenir leur apparition

Au-delà du traitement des symptômes de l’allergie, l’autre intérêt de l’homéopathie est de pouvoir initier un traitement dit "de terrain", c’est-à-dire d'anticiper la survenue des symptômes en proposant un traitement au patient le plus précocement possible, environ un mois avant l'apparition habituelle des signes cliniques. "Ce traitement de terrain, s'il est bien adapté et pris suffisamment en amont, est destiné à "stabiliser le patient dans le temps", assure l’homéopathe. "Il peut nettement diminuer l’intensité des symptômes, réduire le nombre de crises, voire empêcher leur apparition. On évite ainsi potentiellement la prise des traitements en phase aiguë de l’allergie, avec à la clé un meilleur confort de vie pour le patient".

PUB

Demandez conseil à un pharmacien ou à un médecin.

Source : Avec l’aimable collaboration du Dr Aleksandra Jozwiak-Guyon, médecin généraliste homéopathe (Saône-et-Loire), enseignante au CEDH (Centre d’Enseignement et de Développement de l’Homéopathie, Paris) et au DIU d’homéopathie à la faculté de médecine de Lyon Sud.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
PUB