Les pets vaginaux : faut-il s'inquiéter ?

Cours de gym, rapports intimes... les pets vaginaux se font généralement entendre au mauvais moment. Mais d'où viennent ces bruits plus ou moins sonores très gênants ? Comment les éviter ?
© Istock

Le pet vaginal, c'est quoi ?

Les pets vaginaux – de leur nom scientifique flatus vaginalis ou frout en argot - sont sans gravité. "C'est simplement de l'air qui rentre dans le vagin et qui en ressort. On peut comparer cela à un petit ballon de baudruche que l'on gonfle et qui se dégonfle par la suite", explique le Docteur Catherine Fohet, gynécologue.

Est-ce grave ?

Elle poursuit "les pets vaginaux n'ont rien à voir avec de véritables flatulences. Elles proviennent pour leur part de la fermentation digestive et ne sentent pas bon. Les pets vaginaux, eux, n'ont pas d'odeur, car il ne s'agit pas de gaz mais d'air".

En effet, le vagin est une cavité fermée capable de se contracter et se dilater selon les circonstances. De l'air peut entrer dans cet organe - qui se trouve entre la vessie et le rectum - lorsqu'il s'ouvre un peu. Un changement de position entraîne ensuite son évacuation. C'est cela qui provoque ce bruit embarrassant.

Le pet vaginal peut ainsi survenir lorsque vous faites un sport qui entraîne une ouverture du vagin et/ou l'activité des muscles pelviens comme de la gym ou le yoga. Il peut aussi surgir à des moments incongrus "Cela peut aussi arriver sur la table de gynéco. Un peu d'air rentre avec le spéculum et ressort au moment d'un changement de position". Et ce ne sont pas les seuls incidents possibles.

Et pendant les rapports amoureux ?

Les corps harmonieusement entrelacés des films hollywoodiens font rêver, mais la réalité est souvent toute autre... les souffles sont parfois couverts, non pas par une musique douce romantique, mais un fracassant "frout". La gynécologue explique "les pets vaginaux sont susceptibles également de se produire pendant des rapports intimes, car l'air peut entrer dans le vagin pendant les ébats. Et là aussi, cela fait du bruit quand il est évacué". Elle ajoute "il survient souvent lorsqu'il y a beaucoup de lubrification".

Par ailleurs, certaines positions peuvent favoriser l'émission de pets vaginaux, surtout celles avec des va-et-vient importants - qui favorisent l'entrée d'air - comme la levrette.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Pets vaginaux, Vagin, Perinee
Source : Merci au Dr Catherine Fohet, Gynécologue.